Tampopo

Tampopo

Titre original: 
Tampopo
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Comédie, drame, gastronomie
Date de sortie originale: 
1985
Durée: 
1h54

Avis

"J'ai vu ce film hier après manger. Ben j'ai de nouveau eu faim.
Tampopo, c'est un film culinaire, humoristique, décalé. Cela signifie "fleur de pissenlit".
Les occidentaux que nous sommes n'ont guère l'habitude du type de narration utilisé pour le film, pourtant fréquent au Japon. Le fil rouge, l'histoire de Tampopo, nous entraîne dans le quotidien compliqué d'une veuve qui veut amener un max de clients à son restaurant de ramen. Mais ses plats sont infâmes, ce que lui avoue Goro, un routier de passage. Lorsqu'elle le supplie de l'aider à devenir meilleure, il accepte. Ensemble, ils vont apprendre les ficelles du métier afin de faire les meilleurs ramen du monde.
Je parlais de la narration atypique plus haut. En fait, notre histoire principale est entrecoupée de scénettes, chacune d'entre elles tournant autour de la nourriture. Certaines sont assez sensuelles voire érotiques, généralement étranges. D'autres sont tragicomiques, avec une pointe de WTF. Un couple revient souvent dans ces "pauses" : un homme en blanc et sa femme, en blanc aussi. Ils semblent avides de découvrir toutes les facettes de la cuisine, et apprécient vraiment rendre la nourriture érotique... Décalé et captivant.
Le film date de 1985, ce qui se ressent assez peu, peut-être seulement au niveau du son. Les voix de certains acteurs m'ont faite bondir tant elles m'ont vrillée les tympans, mais les japonais sont doués pour être expressifs... A part cela, l'esthétique est excellente, certains plans sont incroyables, notamment lorsqu'il s'agit de plats. Cela m'a donnée bien faim.
Au final, ce film m'a vraiment captivée, hypnotisée. Pourtant, l'histoire ne paye pas de mine, on se croirait parfois même dans un western spaghetti (ou ramen). Goro est un homme à l'allure d'un cowboy, il est très classe. Certaines scènes tombent vraiment dans le stéréotype des bastons et intrigues à la far-west, non sans humour. Tout cet ensemble, tourné autour de la nourriture et de la dérision, donne au film une teneur incroyable et un goût délicieux. Bref, j'ai vraiment aimé Tampopo

DDG, le 08/11/14

Nourriture : Restaurant du Bonheur (Le), 3 Extrêmes.

Dragon de givre

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici