Spirit Warrior

Spirit Warrior

Titre original: 
Plook mun kuen ma kah 4
Pays d'origine: 
Thaïlande
Genre: 
baston
Éditeur français: 
Éléphant
Date de sortie originale: 
1994
Date de sortie en France: 
2012
Durée: 
89 minutes
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
14,99€
Bonus: 
bandes-annonces

Avis

"On ne peut être qu'excité à l'idée de voir un nouveau film avec Tony Jaa, le fabuleux acteur martial de Honneur du dragon (L'). La pochette du DVD indique qu'il s'agit de son ''premier grand rôle au cinéma''. Que vaut donc ce Spirit Warrior, ou Plook mun kuen ma kah 4 en v.o. 

Comme son titre original le laisse supposer, le film fait parti d'une série. Ici, il s'agit du quatrième épisode. En glanant des infos ci et là sur internet, le titre se traduit à peut prêt par ''l'homme de la forêt''. Effectivement, dans la scène d'ouverture, un charlattan promettant l'immortalité qui se fait démasquer. Il pourchasse les personnes présentes dans ces bois. Cinq ans plus tard, un voleur assassine un convoi au milieu de la forêt... En fait, le film est une suite de scènes de course poursuite à pied, et de combats. 

Les combats sont corrects, mais sans plus, certains coups sont tout de même pas mals. On sent une grosse influence des films de Hong Kong. 

J'en viens maintenant au coeur du problème : le film est globalement nul. Dès l'opening, on sent que quelque chose ne va pas : bien que les couleurs soient chaleureuses, l'image est granuleuse, comme ci l'image avait été piquée directement sur l'écran du cinéma. Globalement le film est fauché. Il n'y a pas de décors, les acteurs sont nuls, il n'y a pas de scénario, pas de rythme, bref le film est extrêmement dur à regarder.  

Et Tony Jaa dans tout ça ? Son nom n'apparaît pas au générique thaï, mais il est tout de même ajouté en sous-titre français... Déjà on se dit qu'il y a un problème. Personnellement, je ne l'ai pas vu lors de mon premier visionnage du film. En fait l'acteur n'apparait qu'au bout de 38 minutes dans le film, dans un rôle de figurant (un jeune avec une chemine noire tigrée blanche) pour mourir à 47 minutes. Je dois reconnaître que déjà à l'époque il faisait de belles cabrioles  Bref, il s'agit bien d'une reconnaissance rétrospective : Parce que Tony Jaa est devenu est une star, on est allé déterré un vieux nanard dans lequel il apparaissait vaguement, pour le ressortir avec son nom en tête d'affiche, histoire de faire de l'argent avec son nom. Bonjour la déception. 

Spirit Warrior n'a aucun intérêt cinématographique, mis à part le fait qu'il s'agit de la première apparition de Tony jaa sur grand écran. A réserver à ses fans hardcore.'' 

Docteur Spider, 01/03/12

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici