Spider Lilies

Spider Lilies

Titre original: 
Ci qing
Pays d'origine: 
Taiwan
Genre: 
Drame, romance
Éditeur original: 
Central Motion Pictures Corporation
Éditeur français: 
Keep Case
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2008
Durée: 
1h34
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
21,90€

Avis

La Spider Lily est une fleur très caractéristique de l'Asie. Possédant cents noms selon la légende, elle est connue par chez nous sous le nom de Lycoris. On dit que cette fleur pousse le long des sentiers menant vers l'enfer... Dans ce film, elle est représentée dans le tatouage de Takeko et possède une symbolique très forte.
Je vais commencer ma chronique par révéler mes sentiments quant à ce film. C'est juste une pure merveille. Probablement un des plus beaux que j'ai pu voir depuis bien longtemps, Spider Lilies nous conte le drame de deux jeunes femmes mais aussi de toute une patrie suite au violent tremblement de terre de 1999. Plus intéressant encore, la réalisatrice a su mener tambour battant l'histoire en mêlant sentiments, désespoir et symbolisme. Je vais tâcher de m'expliquer, mais sachez que je trouve ce film difficile à chroniquer tant il est riche.
Tout d'abord, l'aspect sentiments. Homophobes, s'abstenir. En effet, le film nous présente une histoire d'amour entre Jade et Takeko. Vieille histoire que Jade souhaite faire renaître et Takeko oublier. S'ensuit une chasse à la souris accompagnée de quiproqui. A cette relation s'ajoute l'amour secret d'un agent de police pour Jade, agent qui est censé trouver des preuves pour fermer le site où elle travaille en tant que stripteaseuse. Ajoutez aussi la difficile relation frère-soeur entre Takeko et Ching. Suite au tremblement de terre, Ching est traumatisé et ne reconnaît plus personne, pas même Takeko. Je ne vais pas spoiler, mais sachez que Takeko ferait tout pour Ching malgré leurs difficultés relationnelles.
Le film nous présente aussi la misère de ce village suite au tremblement de terre. Jade qui vend ses charmes sur Internet pour un peu d'argent, Takeko qui est une tatoueuse de talent... Il faut bien observer, mais les locaux de tous les lieux où l'on se balade sont assez en piteux état. La chambre de Jade est bouffée par l'humidité, le centre où Ching séjourne quand sa soeur est au travail est miteux aussi... Pourtant, tous les personnages tâchent d'oublier leurs malheurs de vivre au mieux.
Enfin, l'aspect tatouage est très important. Toute une symbolique est apportée aux parures de corps, surtout avec Adong et son introversion qu'il soigne à coups de tatouages. Le tatouage de Takeko porte une grande symbolique et celui que Jade souhaite au moins tout autant. Toute l'intrigue tourne autour des tatouages sans toutefois en faire un documentaire dessus. D'ailleurs, j'ai noté quelques malfaçons : quand on tatoue quelqu'un, le dessin n'est pas net directement. Lors de l'exécution du dessin, tout est souillé d'encre et non pas aussi clair que dans le film. De même, quand le tatouage vient d'être fait, il est boursoufflé et rouge pendant quelques temps. Enfin, impossible de poser un tissu à même la peau comme ils le font après. Il faut attendre un peu, avec un pansement notamment. La tatouée a parlé ^^'
J'aimerai souligner aussi quelques incohérences dans la chronologie des évènements. Je ne sais pas si c'est fait exprès, mais Takeko est déjà tatouée lors de sa première rencontre avec Jade alors qu'elle ne l'est plus quand elles se séparent. Il est possible que ce soit une invention dans les souvenirs de Jade qui avait 9 ans à l'époque. De même, si j'en suis la logique du film, Ching devrait être plus petit que ce qui est montré dans le film. Mais bon, ces petits éléments ne sont pas dramatiques, il se peut même que ce soit moi qui ait mal compris le déroulement du film.
Tous les personnages du film ont droit à une place importante dans le film. Que ce soit les héroïnes, Jade et Takeko, Ching, Adong, le policier ou encore la grand-mère, tout le monde a droit à sa petite touche qui le rend intéressant. Je ne vais pas vous en dire plus, mais la grand-mère de Jade est juste géniale.
Les acteurs sont très bons. C'est assez rare, je trouve, dans un film asiatique. Ils ont souvent tendance à exagérer (c'est mon avis). Là, tout le monde joue très bien et c'est super agréable de les suivre. Et puis ils sont tous si attachants...
Musicalement, c'est plutôt agréable à l'oreille, mais je n'y ai guère trop prêté attention. La poésie des images m'a captivée.  

A noter aussi que ce film a été primé en 2007 au festival du film de Berlin.  

Voilà, je pense en avoir assez dit. En bref, un film vraiment exceptionnel, à voir coûte que coûte !" 

DDG, le 11/01/10

Pour d'autres lycoris, regardez Fille des Enfers (La). Pour des tremblements de terre, lisez Tokyo Magnitude 8

Dragon de givre

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici