Spear of Longinus (The)

Spear of Longinus (The)

Titre original: 
Spear of Longinus (The)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Thriller, fantastique, horreur
Éditeur original: 
Victor Entertainment
Date de sortie originale: 
25 août 2004
Date de sortie en France: 
Pas de sortie
Durée: 
40 minutes
Support: 
Cinéma, DVD, fansub
Bonus: 
Documentaire et clip vidéo

Opening/Ending

Ending: "Sacrifice" (Last Confused mix) par Atsushi Sakurai

Avis

J’avais téléchargé au pif ce film il y a longtemps, sans me renseigner dessus. Et quand je commence à regarder: "Oh tiens Atsushi Sakurai? Que fais-tu là?". Ce dernier étant le chanteur du groupe Buck-Tick dont je suis très fan, c’était une bonne surprise. L’autre élément qui intrigue demeure sa durée, une petite quarantaine de minutes seulement, cela faisait très longtemps que je n’avais pas vu de moyen-métrage en prise de vue réelle et non en animation.

 

On entre dans l’ambiance du film. Visuellement, il y a clairement une vraie aura, de par le travail des lumières qui montre bien l’isolation des personnages dans cette mystérieuse guerre, ainsi que l’idée de désespoir. L’histoire se déroule à huis clos, ce qui maintient le mystère sur tout le contexte et le passé des personnages. De plus, ce choix confère au film un aspect plus théâtral que cinématographique, ce qui peut faire bizarre au début, mais qui n’est pas désagréable. Bref, on se met dans l’humeur qu’il faut pour apprécier le film. On ne sait pas trop pourquoi l’infirmière se vêtit de manière si coquette mais on se dit qu’il y aura bien une raison.

Le fait qu’il reste très vague sur les tenants et aboutissants de la guerre ayant amené les personnages dans leur situation demeure assez pertinent. Le film veut montrer que quelle que soit la guerre, qu’importe le pourquoi du comment, on en revient toujours à du drame humain, où tout perspective d’avenir semble compromise. On peut aisément deviner comme les personnages ont pu arriver là où on nous les présente. Puis s’ajoute le côté horreur et fantastique via l’arrivée du chasseur de vampires. Et là, le film se casse la figure, où tout devient prévisible et caricatural. Tout le côté intrigant du début du film s’éclipse pour laisser place à un pseudo-suspense assez ennuyeux. Les acteurs me paraissent de plus en plus mauvais à mesure sur le film continue.

 

Ce petit film restera au rang de petite curiosité, malgré une direction artistique réussie au début et quelques plans sympa. Malheureusement, les bonnes idées du début tombent à plat. On va se consoler avec le chouette morceau pour le générique de fin.

 

Hanoko, le 01/06/2019

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici