Soeurs de Gion (Les)

Soeurs de Gion (Les)

Titre original: 
Gion no shimai
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Drame
Éditeur original: 
Shochiku
Éditeur français: 
Carlotta
Date de sortie originale: 
1936
Date de sortie en France: 
19 mars 2008 (DVD)
Durée: 
67 minutes
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
19,99€
Bonus: 
Présentation / Analyse / Documentaire

Avis

"Après les films de Mizoguchi des années 40 (Cinq femmes autour d'Utamaro), Carlotta édite 4 films réalisés dans les années 30 via un coffret DVD réunissant 3 films, et Les soeurs de Gion à part. Le film s'ouvre sur une faillite, est ce de bon augure ? 

Gion est un quartier de Kyoto. Comme le titre ne l'indique peut-être pas, on va suivre les mésaventures de deux soeurs au début du siècle. L'une est l'obligée de l'homme qui a fait faillite. Omocha, la plus jeune, essaie de trouver un riche protecteur. 

Tout le sel du film vient de cette jeune femme, que l'on va voir mener sa barque pour se débarrasser des indigents, jouer sur plusieurs tableaux pour essayer d'attraper plus gros poissons, toujours plus gros, ce qui inévitablement finira par lui jouer des tours.  

Omocha, éduquée, a une vision cynique de la société. Contrairement à sa soeur qui a une dette de reconnaissance envers l'homme qui l'a racheté et qui n'est pas dénuée de sentimentalisme, Omocha, elle, est consciente que "les hommes sont nos ennemis", puisque qu'en se vassalisant, en étant leurs obligées, elles s'asservissent. Omocha a l'esprit d'entreprise, et il n'y a nul sentiment dans son jeu avec les hommes.  

Outre l'introduction au film et l'analyse tant thématique que scénique, c'est surtout le documentaire sur les geisha de Gion (Quartier de Kyoto) qui fait tout l'intérêt des bonus.
En effet ce reportage réalisé par Discovery Channel porte en fait sur les geisha contemporaine. Moi qui m'attendais à quelque chose d'historique, j'ai été agréablement surpris.
On va suivre une apprentie geisha, ainsi qu'une geisha plus expérimentée, qui était une simple secrétaire dans son précédent métier.
Il est vraiment passionnant de voir comment ça se passe aujourd'hui. Bien sûr tout le lien est fait avec la tradition. Le film revient sur l'histoire des geisha, qui était au départ des hommes. On nous montre le rapport entre leur art et la danse kabuki et surtout no. Le rôle des geisha est de divertir des hommes d'affaires, des politiques ou des stars en fabriquant un monde factice pour leur faire oublier les tracas quotidiens. Elles vont les divertir en les servant, les écoutant, en dansant ou en jouant pour eux.
Le documentaire se fini par le constat que les japonais moyens sont complètement coupés de l'univers des geisha et qu'ils ne sont plus vraiment en mesure de comprendre leurs codes.
C'est un très bon reportage, même si on peut regretter qu'il n'y ait qu'une seule experte qui soit interrogée. C'est un bon biais pour accéder au Japon d'aujourd'hui.  

L'édition des Soeurs de Gion est loin d'être une faillite : le film réussi à nous intéresser et les bonus sont vraiment enrichissants." 

Docteur Spider, 01/05/08

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici