Snowpiercer - le Transperceneige

Snowpiercer - le Transperceneige

Titre original: 
Seolgungnyeolcha
Pays d'origine: 
Corée du Sud, USA, France
Genre: 
Drame, action, post-apocalyptique
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2013
Durée: 
2h06
Support: 
Cinéma, DVD, Blu-ray

Avis

"Par le réalisateur de Mother, Host (The) ou encore Memories of Murder, voici Snowpiercer, une collaboration entre la Corée, les USA et le France. Et je dois dire que le résultat est époustouflant.
L'histoire est post-apocalyptique. Des ingénieurs, en cherchant une solution au réchauffement climatique, ont entraîné l'extinction de la quasi-totalité de l'Humanité, sous la forme d'une nouvelle ère glaciaire. Seuls quelques milliers d'hommes survivent, enfermés dans un train roulant inexorablement sur la surface du globe gelé. La hiérarchie y est implacable, avec les riches à l'avant du train, et les plus que pauvres à l'arrière. Mais, au bout de 18 ans, les bien nommés queutards décident de se soulever dans une ultime rébellion pour renverser la tête du train. Mais à quel prix ?
Ce film est un huis-clos extrêmement intelligent. Le spectateur est enfermé dans le train, au même titre que ses passagers. Nous découvrons un microcosme à la mécanique bien huilée, où chacun à sa place et doit y rester. Histoire cruelle qu'est celle de nos protagonistes, qui cherchent à renverser l'ordre établi par le constructeur du train. Question de survie, oui, mais aussi soif de liberté et d'égalité.
Chris Evan joue le jeune meneur de troupe rebelle, et je dois avouer ne pas l'avoir reconnu. Bon acteur, il nous offre un personnage qu'on a du mal à détester. J'apprécie vraiment l'acteur coréen, ambigu, tristement drôle et tellement humain au final. Les autres acteurs sont excellents, tous proposent des personnages d'une profondeur incroyable.
On oscille entre le rire, la tristesse, l'horreur et l'écoeurement, au fur et à mesure que l'on avance dans les wagons. Le train est énorme, la diversité de ses rames est époustouflante, à la fois irréelle et effrayante. La réalisation apporte très judicieusement une dimension d'infini dans cet univers pourtant très fermé (et impossible à ouvrir, puisque c'est la mort qui les attend à l'extérieur du train). Peu de répit dans l'histoire, les presque deux heures passent sans qu'on s'en rende compte. On est suspendu aux objectifs des queutards, on s'accroche aux idéaux des têtes de train, on espère et désespère au même rythme que tout ce petit monde coincé dans une carcasse métallique, à deux pas du froid mortel... Bref, c'est juste excellent.
Je terminerai en vous disant que l'esthétique du film est superbe. Poétique, intelligente tout en étant extrêmement dure et incisive, le réalisateur coréen est un maître en la matière.  

Au final, un film que j'adore et que je vous recommande. Un chef d'oeuvre beau et cruel comme je les aime." 

DDG, le 26/07/2014

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici