Sholay

Sholay

Titre original: 
Sholay
Pays d'origine: 
Inde
Genre: 
aventure
Éditeur français: 
Carlotta
Date de sortie originale: 
1975
Date de sortie en France: 
23 novembre 2005 (DVD)
Durée: 
199 minutes
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
14,99€

Avis

"Dans la catégorie des westerns atypique, je vous présente Sholay. ce film est connu pour être LE western indien, LE film culte. J'avais une grosse appréhension (Bollywood, tout ça....) et finalement.... 

La film dure quand même 3h20, ce n'est pas une mince affaire. la première heure est vraiment très drôle avec les 2 personnages principaux qui font que des conneries, ou rencontrent des personnages bien barrés (genre le directeur de prison façon Le Dictateur de Chaplin), la conductrice de calèche hyperbavarde, Soorma Bhopali le filoux,... 

La mise en scène est vraiment pas mal, le choix des mouvements de caméra, les ralentis, sont bien placés, bien pensés (même si peu souvent). 

Qui dit Bollywood, dit chansons. 5 chansons parsèment le film (sur le side-car, la fête des couleurs, la fête chez les méchants, celle de drague de la fille au cheval, la chanson finale). Elles sont bien intégrées au film et ça ne choque pas. Par exemple la 1ère chanson, celle des deux potes faisant les pitres sur leur side-car rappèle les scènes de flashback dans Il était une fois la révolution, ou Butch et Cassidy (si je ne dis pas de bêtise). Il y a la chanson en plus. Les deux chansons suivantes sont des scènes de fête et de danse, donc aucun problème. La dernière c'est : "danse pour nous et ton bien-aimé mourra dès que tu stopperas". Cette dernière danse est vraiment bien faite, et on se demande comment elle va finir. C'est presque émouvant.  

Il faut vérifier les dates, mais il y a deux-trois références aux anglais et à l'histoire de l'Inde. Est-ce que c'est caractéristique des films de cette ex colonies ? Le pays obtient son indépendance en 1947, puis connait une partition du pays : le cachemire est divisé avec le Pakistan (musulman). Chose intéressante, il y a un personnage musulman dans le film (un imam d'ailleurs) qui vit en bonne intelligence avec le reste de la population (une des femmes va au temple indien pour prier). Par contre le film tape sur la "non-violence" donc sur Gandhi pour dire qu'on ne peut pas rester sans rien faire face à ces bandits, qu'il faut se battre. Imprécations qui ne sont pas suivies d'effet car le combat revient aux deux zigotos et l'ancien officier de police. Contrairement aux Sept Samouraïs (Les) qui après être recrutés et s'être attachés au village, apprennent aux villageois à se défendre. Là on se débrouille comme des grands.  

Bref Sholay est un film réussi car très riche. A voir."

 

Docteur Spider, 2009

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici