Shadow in the palace

Shadow in the palace

Titre original: 
Goongnyeo
Pays d'origine: 
Corée du sud
Genre: 
Enquête - Paranormal
Date de sortie originale: 
18 octobre 2007
Durée: 
113 minutes
Support: 
Cinéma, DVD

Avis

''Le résumé un peu touffu de Shadow in the palace, montre que le film joue sur différents niveaux : l'enquête policière, la situation des femmes dans le palais, les intrigues de cour, et un brin de fantastique. Pour ma part, je m'attendais à un histoire mettant en scène le combat entre une enquêtrice et un psychopathe au palais, et c'est pas tout à fait ça qui s'est passé. D'où peut-être une certaine déception. 

Le film possède des qualités plastiques indéniables, d'autant qu'il lorgne sur le fantastique, ce qui joue sur la mise en scène (caméra en vue subjective, contour de l'image flottant....). Le caractère costumé du film n'est pas forcément resplendissant, vu que tout se passe dans des petites salles (chambre, cellule, cabinet de l'infirmière), ce qui est sans doute fait pour montrer que ces femmes sont littéralement enfermées dans le palais, elles étouffent. L'univers est donc assez crédible, même si avec le recul je me rends compte que tout a été fait en studio. Bref on est bien illusionné.  

L'histoire est intéressante : vu que le mystère est un peu épais, il y a des clans rivaux prêts à tout, et quelques personnages sacrifiables, ainsi qu'une fausse piste et donc quelques rebondissements, le film se laisse regarder, et on assiste à une bonne enquête. Autrement dit le mélange policier / historique / fantastique fonctionne assez bien, du moment qu'on est prévenu du caractère du film.  

Néanmoins, je me demande pourquoi la réalisatrice a introduit des pointes de fantomatique dans son histoire. Était-ce bien nécessaire ? Certes, ça peut être une façon graphique de montrer qu'une menace plane, mais il y a d'autre façon plus réaliste de faire. Ou bien de montrer que nos personnages sont ''hantés'' par le remords et autre bizarreries profondes et inconscientes. A l'inverse de Blood Rain, qui partait du fantastique pour aller vers le scientifique, Shadows in the palace semble faire le chemin inverse.  

Au final, ce premier film est intéressant, même si il n'est pas hypertrépidant, peut-être à cause de la superposition des couches de genre, et peut être surtout parce que je ne m'attendais pas à ça.''  

Docteur Spider, 24/11/13

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici