Seul bras les tua tous (Un)

Seul bras les tua tous (Un)

Titre original: 
One armed swordman
Pays d'origine: 
HK
Genre: 
action
Éditeur français: 
Wild Side
Date de sortie originale: 
1967
Date de sortie en France: 
1976
Durée: 
116 minutes
Support: 
Cinéma, DVD, blu-ray
Prix: 
9,99€

Avis

"Je profite de la sortie en Blu-Ray de la "trilogie du sabreur manchot" pour découvrir son premlier opus : Un seul bras les tua tous.  

Fang Gang, fils adoptif de son maître, et élève prometteur, se fait couper le bras droit par la fille de son maître lors d'une rixe. Celui-ci disparait de la circulation. Il est recueilli par une paysanne. Ayant du mal à vivre sa nouvelle condition, il va sortir de sa tourmente quand son amie va lui fournir un parchemin recelant de techniques de kung fu. Dans le même temps, son ancien maître est menacé par son ennemi juré qui a mis au point une technique pour tuer tous ses disciples...  

Beaucoup des dialogues du film entre nos héros et son amie paysanne portent sur les arts martiaux : ceux-ci servent à se défendre, mais sont source d'ennuis. De même, les pratiquants sont plus obnubilés par les combats, l'honneur, leur maître, que par leurs femmes. Il ne font pas de bons maris. Sera-ce le cas pour notre héros ?  

Force est de constater que le film est assez mollasson. Les chorégraphies sont parfois un peu pataude, jamais punchy. Pourtant il s'agit d'un film de Chang Cheh, le réalisateur le plus "bourrin" de la team Shaw Brothers. L'explication ? Le film date de 1967, c'est le tout début du wu xia pian au cinéma, c'est le deuxième film seulement de Chang Cheh, les équipes sont encore en rodage. Aujourd'hui le film est décevant, mais à l'époque, il s'agit d'une révolution, qui a rencontré un énorme succès : le héros n'est pas un noble, mais un infirme, fils de serviteur, bref un antihéros ; beaucoup de place est laissée à l'entraînement ; les combats sont sanguinolents. Ce qui lui a permis de battre un record : générer plus d'un million d'HK$ au moment de sa sortie.  

Comme Hirondelle d'Or (L'), Un seul bras les tua tous marque un tournant. Il donne ses codes à un genre. Mais le film n'est pas folichon pour autant" 

Docteur Spider, 07/04/12

A suivre dans Bras de la vengeance (Le)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici