Sell Out !

Sell Out !

Titre original: 
$ell.Ou7 !
Pays d'origine: 
Malaisie
Genre: 
Drame
Éditeur original: 
Amok Films
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2009
Durée: 
110 minutes
Support: 
Cinéma, DVD

Avis

"Si j'avais envie de voir ce film c'est parce que sa présentation dans le livret du Centre Pompidou indiquait "téléréalité sur la mort" et "presque une comédie musicale". Ça sentait le truc complètement déjanté.... et je n'ai pas été déçu ! 

En un mot le film est énorme. À tel point qu'au début on a peur que ça parte dans tous les sens. En fait le film reste cohérent. 

En effet Sell Out ! suit plusieurs groupes de personnages et utilise plusieurs procédés (de la boucle qui se referme, au double démoniaque, en passant par le karaoke).
Le film montre tout ce que à quoi on est prêt à faire pour le profit d'un côté, garder un emploi de l'autre. Dans ce film, les deux se rejoignent. 

On va suivre principalement : 

1 : Une animatrice de télévision, qui a une émission sur l'art contemporain (une émission hyper chiante, peu d'audience), qui va passer à la trappe. Heureusement, elle joue son va-tout sur un de ses ex, mourrant, qui écrivait un peu de poésie. Elle va réussir à saisir ses derniers moments. Ce qui va lui permettre de lancer une nouvelle émission. 

2 : Un concepteur de produit (dix produits de soja en une seule machine) qui va se confronter aux deux PDG de la boite. il va se faire virer car il ne veut pas que sa machine révolutionnaire tombe sous la loi du profit (tomber en panne le lendemain du jour de la péremption de la garantie, afin qu'on en rachète d'autre). On va suivre ses déboires. 

3 : Les patrons des deux personnes suscitées. Ils sont absolument géniaux. Cyniques et salauds comme il faut. Ils nous jouent des patrons avec un discours patronal explicite : profit, pognon, encore plus de profit. Leurs dialogues sont truclents, pleins de jeux de mots et de quiproquo. 

Un peu à l'image du film, à chialer de rire de bout en bout tant les personnes sont stupides ou immondes. Avec un sujet sur la téréalité et la mort, humour noir garanti.  

Le montage est assez extra. Il y a des films dans le films, ce genre de choses. On annonçait "presque une comédie musicale" en fait c'en est vraiment une. Les personnages se mettent à chanter sans crier gare. Ça parle d'amour, d'argent, de travail et d'exploitation.  

En tapant Sell out sur google je suis tombé sur cette phrase de Wikipedia : Le sell out est un concept marketing signifiant la vente directe du producteur au client final. À l'opposé, le sell in représente la vente d'un producteur....
Mais en anglais ça donne : "Selling out" refers to the compromising of one's integrity, morality and principles in exchange for money, success or other personal gain. It especially refers to the attempt to increase social appeal or acceptability through this compromising. The person who acts in this way is referred to as a sell out.
À l'image des quiproquo du film, ces deux définitions montrent ce qui arrive quand on importe une langue étrangère et qu'on l'arrange à sa sauce. Bien sûr le film colle à la deuxième définition. On prend les gens pour de la merde. 

Sell out est fou furieux. Tout est bon à vendr... prendre !" 

Docteur Spider, 04/01/10

Docteur Spider

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici