Save the green planet

Save the green planet

Titre original: 
Ji-goo-leul Ji-kyeo-la!
Pays d'origine: 
Corée du sud
Genre: 
borderline
Éditeur français: 
Studio Canal
Date de sortie originale: 
2003
Date de sortie en France: 
2006
Durée: 
115 minutes
Support: 
DVD
Prix: 
10€
Bonus: 
Making of, Scènes coupées, Court-métrage

Avis

Avec Save the green planet, je m'attendais à une loufoquerie. En effet je savais que l'histoire était celle d'un type qui pense que les aliens vont débarquer. Et des quelques images que j'avais vu (la couverture, et celle d'un type qui se ''prend'' la tête) m'avaient conforté dans cette attente.
En réalité, le film oscille plutôt du côté du thriller : il s'agit d'un huis-clos entre ce pauvre type qui croit aux E.T., qui kidnappe des hommes, et le PDG d'une boite, qui est séquestré.
Le film est un espèce de thriller, mettant en scène un serial killer, notre personnage principal, mais un thriller qui ne serait pas ''noir'' : on n'a pas l'impression que le type séquestré est réellement menacé. Ya quelques scènes marrantes, et quelques scènes un peu stressantes. Mais rien de folichon.
Pourquoi une Planète verte ? Parce que nous dit notre ''héros'' au début, pour les invaders, la planète était verte, c'était le monde des reptiles...
A signaler tout de même, l'arrière fond social du film : par légères touches, on nous montre comment ce type est devenu ce qu'il est : brimade de l'institution scolaire, brimades en prison, répression des grèves au travail… La Corée produit des gens qui pètent des câbles.
Autre aspect sympa sans plus : l'hommage appuyé à 2001 : L'odyssée de l'espace et à Usual Suspect.
En bonus, un journal du tournage, des scènes coupées commentées, et un court métrage en stop motion du réalisateur, qui date de 93 !
Même si je pense que je vais très vite oublier ce film, le visionnage n'était pas désagréable. Le réalisateur touche sa bille. Save the green planet est bien filmé et les acteurs se donnent ! 

Docteur Spider, 20/09/14

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici