Sanjuro

Sanjuro

Titre original: 
Tsubaki Sanjuro
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
chambara
Éditeur français: 
CAPITAL FILM puis Wild Side
Date de sortie originale: 
1962
Date de sortie en France: 
1994 (21 décembre)
Durée: 
96 minutes
Support: 
Cinéma, TV, DVD
Bonus: 
Des camélias (tsubaki) et un duel (26'), Kurosawa Jidai-geki Style 2 (26') : entretiens croisés avec Masahiko Kumada (assistant personnel), Takashi Koizumi (assistant réalisateur), Koichi Hamamura (accessoiriste), Teruyo Nogami (scripte), Kazuko Kurosawa (fille de) et Vittorio Dalle Ore (assistant réalisateur italien), bande annonce, galerie photos, filmographie, liens internet

Avis

"Sanjuro est la suite de Garde du corps (Le). Cette fois-ci notre homme va aider 9 samouraïs à délivrer leur maître, sur fond de complot pour être kalif à la place du kalif. Mifune joue le rôle d'un stratège, qui passe son temps à analyser calmement la situation, allongé, alors que les 9 autres sont impulsifs et tombent à chaque fois dans le panneau. Quand il se lève, c'est généralement pour trancher dans le vif (à 1 contre 20, sinon c'est pas drôle). Bref Sanjuro est un personnage qui a de la gueule. 

Comme dans le film précédent, le héros est amené à se battre dans l'autre camp, mais cette fois-ci pour les défaire de l'intérieur. 

Le combat final est assez intéressant au niveau de la mise en scène, surtout quand on la remet dans une perspective western italien (étant donné de Garde du corps (Le) a donné lieu au remake Pour une poignée de dollars): les deux sabreurs se font face, à quelques centimètres l'un de l'autre, nous les voyons de profil, ils se regardent dans les yeux, mais l'image est fixe, sans le moindre son, et soudain ils dégainent leur sabre. Leone aurait fait une multitude de plans qui accélèrent avec la musique pour accentuer les choses. Les deux se valent. 

Enfin le film est doté de pas mal de scènes qui font sourire, notamment avec leur prisonnier. 

Au final, Sanjuro se laisse regarder, mais n'est pas indispensable." 

Docteur Spider, 12/03/09

A noter qu'un remake japonais date de 2007 (Yoshimitsu Morita)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici