Réincarnation

Réincarnation

Titre original: 
Rinne
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Horreur
Éditeur original: 
Toho - Nikkatsu - Oz
Éditeur français: 
HK Vidéo, collection J-Horror
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
6 mai 2008
Durée: 
93 minutes
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
26,99€
Bonus: 
Making of / scènes coupées / interviews

Avis

"Avec un film tel que Réincarnation de Takashi Shimizu, on se demande s'il y a une vie après Ju On 1 - The Grudge

On peu dire d'emblée que le réponse est oui, le réalisateur ne nous sert pas du réchauffé.
Le but de Shimizu est de se faire confronter plusieurs temps dans un même espace, (un peu comme dans certaines scènes de The Grudge), sauf qu'ici, les personnages se confrontent soit à la réincarnation, soit au fantôme, soit enfin au film tourné par le père meurtrier. Tout est intriqué de façon intelligente. Shimizu nous conseille de voir le film plusieurs fois, pourtant tout est clair à la première vision, peut-être trop clair ?  

L'héroïne du film va incarner le rôle de la petite fille qui la hante. A partir de ce moment, le téléspectateur aura droit à sa mise en abîme attendue au tournant. On comprend au fur et à mesure que les autres réincarnations se font tuer tour à tour. Cette jeune femme est à certains moments projettée dans le passé, avec un traitement spécial de l'image. Le tout est bien maîtrisé.  

Si le déroulement du scénario est bien maîtrisé, allant jusqu'à nous faire réflechir à l'adéquation trop évidente "héroïne = petite fille", le personnage n'est pas très développé alors qu'il monopolise la présence à l'écran. Au contraire du personnage de l'étudiante, qui s'interroge sur ses visions, et qui va faire le lien entre les rêves qu'elle faisait enfant et les meurtres qui ont eu lieu en 1970.  

Le clou du spectacle, à la fin du film, c'est lorsque les personnes tuées se la jouent zombies, et où chaque corps/personnalité se superpose à son identité passée. Il y a de bons effets spéciaux et voir des morts-vivant dans un film d'horreur japonais est assez rare pour être souligné et apprécié.  

L'édition est vraiment chouette. Les DVD s'insèrent dans la partie rigide en carton du boîtier. En son centre seize pages, dont deux qui reviennent sur les deux concepts centraux du film, la réincarnation et la réminiscence, trois photos couleurs en splash page et une présentation de la filmographie du producteur et de Shimizu. C'est un bel objet. De plus les bonus sont copieux, mais pas vraiment d'intérêt, avec un making of de 59 minutes, 26 minutes de scènes coupés, et des interviews des principaux acteurs et bien évidemment du réalisateur. Celui nous donne son avis sur le travail de ses collaborateurs (9 minutes), et son but de départ : pas vraiment faire un film d'horreur, même s'il y a des passages obligés, mais surtout faire un film sur la réincarnation.  

Il n'en demeure pas moins que Réincarnation réussit son pari de se faire confronter différentes époques en même temps. C'est un bon thriller, faute de nous faire peur." 

Docteur Spider, 14/06/08

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici