Perfect Blue: Yume Nara Samete

Perfect Blue: Yume Nara Samete

Titre original: 
Perfect Blue: Yume Nara Samete (PERFECT BLUE 夢なら醒めて……)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Drame, thriller
Éditeur original: 
Broadway
Date de sortie originale: 
24 août 2002
Date de sortie en France: 
pas de sortie
Durée: 
1h46
Support: 
TV, DVD, cinéma, fansub

Avis

En abordant ce film, beaucoup penseront probablement à Perfect Blue, oeuvre majeure de Satoshi Kon. Cependant, le fil présenté ici n'a pas de lien à part qu'il est adapté du même roman original. Il est donc à voir comme une oeuvre à part, sans comparaison. 

Le film nous introduit, avec une certaine morosité et mélancolie les débuts d'une jeune fille en tant qu'Idol. On découvre dès le début une chanson d'amour triste, composée par l'amie décédée de l'héroïne. L'ambiance est assez pesante, le rythme est lent pour installer progressivement une atmosphère de mystère, un peu oppressante. Le style visuel est peu coloré, se passant principalement le soir et les moments en journée ne sont guère plus joyeux.
On est assez curieux de savoir quel rôle aura chacun des personnages car les relations qui se tissent ou se révèlent lentement sont très intrigantes et peuvent faire prendre une tournure percutantes aux événements. On a presque l'impression d'être à huis clos car les personnages sont peu nombreux et on ne les voit presque pas interagir avec d'autres personnages secondaires ou figurants. Pour autant, le film ne sera pas aussi malsain qu'on pouvait le croire, malgré quelques moments sombres. On ne se sent pas vraiment mal à l'aise en le regardant.
La fin laisse place à plusieurs interprétations possibles, procédé que je n'apprécie pas en général, comme si les scénaristes ne savaient pas vraiment comment ils allaient conclure. Ici j'ai surtout été un peu déçue car je m'attendais à quelque chose de plus alambiqué et de moins flou. On se dit un peu "tout ça pour ça" en arrivant à la conclusion.
Le jeu d'acteur n'est pas très marquant non plus. Certes, cela fait partie du film qu'ils jouent de manière plutôt morne. Mais on aurait voulu quelque chose de moins plat. 

Perfect Blue: Yume Nara Samete n'est pas mauvais, il installe une bonne ambiance au début, mais plus on avance, plus on se lasse. Dommage.
Ps: l'affiche est aussi un peu mensongère sur le contenu du film. 

Hanoko, le 19/11/2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici