Naraka 19

Naraka 19

Titre original: 
Dei yuk dai sup gau tsang
Pays d'origine: 
Hong-Kong
Genre: 
Thriller, fantastique
Éditeur français: 
Action et communication
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2009
Durée: 
2h
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
15€

Avis

"Un navet, un !
J'ai regardé ce film en compagnie de Seraphim, et je dois avouer que nous avons pas mal rigolé.
L'histoire est assez bateau. Un jeu maudit, des joueurs qui en meurent, et une jolie demoiselle qui va jouer pour mener l'enquête... Le but du jeu est de passer les 19 portes de l'Enfer. Dans le film, nous n'en voyons que quelques unes, et je dois avouer que leur rendu est sympa. Lac de sang, plaine où il pleut des couteaux... Ce n'est pas sans rappeler Silent Hill, en moins oppressant. Car, à par durant quelques secondes, le film ne fait pas vraiment peur. Tout au plus, il peut surprendre. Le côté nanar prend de toute manière le dessus et les scènes sérieuses nous font hélas rire.
En cause de sa déchéance, notons tout d'abord un jeu d'acteur souvent risible. L'héroïne s'en sort bien, d'autant qu'elle est très mignonne. Mais les autres jouent aussi bien que mes chaussettes. Le doublage français a sa part de responsabilité aussi puisque les doubleurs ne semblent jamais avoir fait ce difficile travail... Et les dialogues sont assez drôles également, avec un langage tantôt soutenu, tantôt sans signification évidente...
Le scenario laisse aussi à désirer, le film apparaît mal conduit. Les flash back se multiplient et nous embrouillent, on ne comprend pas la raison de certaines scènes et on finit par passer son temps à dire "what the f*ck ?!"...
Avouons tout de même un effort sur les effets spéciaux, sauf peut-être un certain chien à un moment donné.  

Dans tous les cas, un film plus drôle que flippant, hélas pour lui." 

DDG, le 07/11/12

DDG a dit le principal, je vais donc faire bref. Il est difficile de juger le rôle des acteurs en soi puisque l'on a regardé la version française. Et là, c'est juste pathétique. On a l'impression que les doubleurs ne sont pas motivés, ou bien que ce sont des doubleurs débutants qui font leurs armes. C'est assez dommage. Cela dit, c'est ce qui nous a permis avec DDG de ne pas nous ennuyer devant ce film. L'histoire est très cliché, les révélations au fur et à mesure de l'avancée de l‘histoire sont risibles. Les effets spéciaux sentent la seconde zone, on a souvent l'impression que c'est du « sous » quelque chose, du sous-Silent Hill et du sous-Constantine. J'aimerai tempérer cela. Il est possible que les thèmes abordés soient appréciés de nos amis chinois et que tout cela leur plaisent. 

Au final, peu de choses sont positives. On note principalement l'actrice principale très jolie et la version française qui est très drôle lorsque l'on regarde le film à plusieurs. Je ne pense pas que l'on puisse parler de nanar non plus, donc je ne le conseillerais à personne en fait. 

Par Seraphim, le 08/11/12.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici