Mukhsin

Mukhsin

Titre original: 
Mukhsin
Pays d'origine: 
Malaisie
Genre: 
Comédie
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2007 (Festival de Cannes) - 2008 (le 6 février - au cinéma)
Durée: 
94 minutes
Support: 
cinéma

Avis

"Mukhsin faisait parti des films de la retrospective "Singapour-Malaisie" que je voulais voir en priorité, car il parlait de gens iconoclastes dans un village malais. Je voulais voir la mentalité des gens, comprendre qu'est-ce qu'un comportement "normal" et "anormal" en Malaisie. Le film en donne une petite idée. 

L'héroïne est une petite fille de 10 ans, Orked. Mukhsin, c'est le nom d'un garçon de 12 ans, qui arrive pendant les grandes vacances. Ils commencent par se taper dessus, mais ensuite deviennent inséparable. C'est chouchou.  

Le petit réussi à bien s'intégrer dans la famille. Effectivement la famille est très particulière : les parents sont hyper complices. La mère a fait des études en Angleterre, du coup elle ne parle quasiment qu'en anglais, ce qui fait grincer des dents les voisins. Le père est un espèce de bohème (il joue de la musiique, ne s'inquiète pa sde vivre à crédit...). Et il y a leur servante. 

Ils se foutent complètement de la gueule des autres voisins. Par exemple les parents couvrent systématiquement leur fille quand elle est jugée par les autres pour avoir fait des bêtises. Les scènes de "punition" sont à mourir de rire ! 

Comme le père est musicien, c'est un prétexte pour voir des scènes de chants, au début à la fin du film. Et un hommage aux choré de Pulp Fiction.  

Le film se base essentiellement sur la relation Orked-Mukhsin. On les voit jouer ensemble, tomber amoureux, éprouver le plus grand mal à exprimer leurs sentiments. Finalement, cet amour d'un été va-t-il durer ? 

On voit aussi la difficulté d'être parent. Quand sa fille a un problème, la seule chose que sait proposer le père, c'est d'aller voir des matchs de foot...  

On apprend à la fin (ou en ayant lu le descriptif du film), qu'il s'agit d'une oeuvre autobiographique de la réalisatrice. Ainsi, lors du "pré-générique de fin", on voit tout le staff rassemblé autour des vrais parents de la réalisatrice. Une façon de rendre hommage à toute l'équipe, et à ses parents. Il y a ensuite un ending conventionnel. J'ai trouvé ça super original en tout cas.  

Le tout est joué avec beaucoup de justesse.  

Mukhsin m'a touché, des rires aux larmes. A voir." 

Docteur Spider, 27/12/09

Ce film fait parti d'une série mettant en scène la vie d'Orked. A suivre donc avec Sepet et Gubra

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici