Légende des 7 vampires d'or (La)

Légende des 7 vampires d'or (La)

Titre original: 
The legend of the seven golden vampires
Pays d'origine: 
Angleterre, Hong-Kong
Genre: 
aventure, kung-fu
Éditeur français: 
Warner
Date de sortie originale: 
1974
Date de sortie en France: 
2004 (DVD)
Durée: 
85 minutes
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
18,90€

Avis

"Aujourd'hui je suis tombé sur un film vraiment atypique. La rencontre entre la Hammer spécialisée dans le film d'horreur, et la Shaw Brothers qui est surtout connu pour ses films de kung fu. Autrement dit, David Chiang rencontre... Dracula, dans La légende des 7 vampires dorés

En 1804, Kah, un sorcier chinois, arrive en Transilvanie. Il vient demander de l'aide à Dracula. celui-ci n'ayant d'ordre à recevoir de personne, en profite pour prendre l'identité de ce Kah et d'aller en chine.
Un siècle plus tard à Chongqing, au cours d'une conférence sur les vampires Van Helsing fait la connaissance d'une jeune chinois (David Chiang) qui va le mettre sur la piste des 7 vampires dorés. Notre téméraire artiste martial est venu accompagné de 6 autres combattants et de sa petite soeur. Ils retournent à leur village en compagnie de Van Helsing, son fils, et une riche et belle aventurière (Julie Ege). Voilà pour le "scénario". 

Ces scènes de dialogue ont été réalisé par Roy Ward Baker. Pour tout le reste, à savoir le voyage et les combats ils ont été fait Liu Chia Lang et Tang Chia, les deux meilleurs chorégraphes martial de la Shaw Brother à l'époque. Bref ça se castagne sévère et c'est pas mal du tout. D'autant qu'on a voulu nous la jouer un peu Sept Samouraïs (Les) car chacun des hommes et femme accompagnant notre équipe est maître dans une spécialité (l'arc, la massue, la lance, le double poignard, la double hache, et david chiang à main nues). Tous font ceci pour défendre leur village des vampires/bandits. 

Le tout est quelque peu matiné d'ambiance western : tout ce beau monde voyage à dos de cheval et diligence, nos 6/7 vampires d'or se comportent comme des bandits : à dos de cheval vont dans les villes, pillent le village. Le fils Van Helsing essaie de se débrouiller à la gachette. On dort à la belle étoile.  

L'autre aspect "west meets est" c'est l'aspect Hammer/horreur : certes, nos supers vampires ne sont que des acteurs masqués, néanmoins quand ça meurt, on voit de belles images de corps se désagrégeant. C'est cracra et ça apporte des savoir-faire à la SB

Le dernier aspect, que l'on retrouve dans tous les westerns italiens des années 70 faisant intervenir des chinois (Soleil Rouge, Cionq hommes armés, La Brute, le colt et le karaté) c'est l'échange interculturel : notre première image du film sur la Chine, c'est une grenouille grillée décapitée, bref peu ragoutant. Plus fondamental, le voyage est l'occasion de faire connaissance, et de parler surtout des différences entre les vampires des carpates et chinois. Les premiers sont effrayés par les images de Jesus, les seconds par Bouddha. A part ça faut viser le coeur !  

Les histoires d'amour sont également au RDV. Dès le départ on saisit deux couples mixtes : fils de Van hellsing et la soeur de David Chiang; la belle héritière blonde et David Chiang. Comment cela va-t-il finir ?  

Au final, cete rencontre improbable est de bonne facture, étant basé plus sur le kung fu que sur l'horreur (ou le jeu d'acteur). Ca dure 1h25, pourquoi pas y jeter un oeil ?" 

Docteur Spider, 03/05/10

Cette rencontre entre la Hammer et la SB donnera lieu à un dernier film, un polar : Shatter, et 6 ans plus tard Sammo Hung en profitera pour sortir sa série sur les vampires chinois : L'exorciste chinois

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici