Lady Vengeance

Lady Vengeance

Titre original: 
Chinjeolhan geumjassi
Pays d'origine: 
Corée du Sud
Genre: 
Thriller
Éditeur original: 
CJ Intertainment
Éditeur français: 
HK Vidéo
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
2005 (projeté à Asiexpo)
Durée: 
115 minutes
Support: 
Cinéma, DVD

Avis

C'est avec ce film que Park Chan-Wook clôture la série que nous pauvres occidentaux appelons désormais la "trilogie Old Boy". Où les vengeances de nos héros sont le point central des récits. 

Pour ce il a fait appel à des génies du cinéma coréen, en l'occurence Choi Min-Sik en grand méchant, et la magnifique Lee Young-Ae en femme fatale. 

On commence l'histoire avec la sortie de prison de Geum-Ja (jouée par Lee Young-Ae), puis on a droit à plusieurs flashbacks racontant son séjour et les "amies" qu'elle s'est faite en prison.  

La musique d'opéra qui accompagne chacune des scènes importantes est si malicieuse, et ressemble tellement à l'héroïne du film, qu'on ne peut que la qualifier de chef d'oeuvre artistique.  

Treize ans en taule ça fait mal, et ça donne de quoi réfléchir, surtout quand on est innocent, qu'on s'est fait berner par un psychopathe et qu'on s'est fait retiré la garde de sa fille qui vit désormais dans un autre pays. 

 

 

 

Et c'est là que commence le plan machiavélique de notre héroïne. Le plan se divise en plusieurs parties dans lesquelles chaque personnage secondaire a un rôle qui lui est bien attribué. 

Le jeu des acteurs est époustouflant, on est dans un film noir du début à la fin, ne cherchez pas une once de romance ou de passion, tout n'est que drame et vengeance.  

La vengeance d'une femme peut être terrible, mais quand c'est celle de plusieurs, ça en devient insupportable. Park Chan-Wook joue en effet sur ce point, que vous ne devez absolument pas saisir en lisant ces phrases, mais que vous ne comprendrez que trop bien en regardant la fin du film. 

Enormément critiqué, ce film n'en reste pas moins un chef-d'oeuvre.
On a beaucoup dit de lui qu'il n'était qu'une façade, que l'esthétique ne comptait pas et que le film était dénué de scénario.
Mais je vous rassure, cela est faux, l'héroïne est à couper le souffle, le scénario est en béton, et même si tout apparaît comme noir et morbide, il n'en reste pas moins que la majorité des scènes sont marquantes, et que l'on ne sort pas de ce film comme l'on sortirait de n'importe quel autre long-métrage. 

C'est du Park Chan-Wook tout craché.
Je traduis : c'est de la bombe. 

 

 

 

Mika, le 25/03/2006

"Un film intriguant, même avec du bordel autour on est dans le film, sauf peut être à la fin, qui est un peu longue à mon goût.
J'ai l'impression qu'il y a moins de recherche esthétique que dans les précédents volets (à part le générique), ce qui est bien dommage. 

Le personnage principal est en retrait, il y a une grande importance des personnages secondaires (les ex co-détenues, les parents des victimes, les collègues de la boulangerie), car le perso. principal ayant prévu son plan de longue date ne fait que tirer les ficelles de loin. Parmi les personnages secondaires, on regretta que la petite fille ne soit pas assez développée.
Le point fort du film, c'est la psychologie de ces personnages, qui montre au spectateur à quel point monsieur tout le monde peut se conduire comme un gros sadique. 

J'ai été déçu. 

Docteur Spider, vu le 31/07 à l'assos A.A.A, au milieux du bordel ambiant, 09/08/06

 

 

 

Autre thriller coréen mettant en scène la vengeance d'une femme : Princess Aurora

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici