K-20, L'homme aux 20 visages

K-20, L'homme aux 20 visages

Titre original: 
The legend of the mask
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Action
Éditeur français: 
Zylo
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2009
Durée: 
2h20
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
10€

Avis

"En commençant K-20, L'homme aux 20 visages, je m'attendais à un mixte de Batman et de V pour Vendetta, avec une réflexion sur l'identité.  

K-20 est un film rétro-futuriste. Il se passe en l'an 1949, dans un monde qui n'a pas connu la seconde guerre mondiale. Il s'agit d'une société extrêmement inégalitaire. Bon, mais tout ça n'a pas de véritable incidence sur la suite de l'histoire. Le criminel K-20 essaye de mettre la main sur une bobine de tesla qui aurait la capacité d'être une arme de destruction massive. En parallèle, un acrobate de cirque est accusé à tort d'être ce K-20... 

Globalement j'ai trouvé le film très moyen. SI l'univers et le style du film est assez cool (une sorte de Sherlock Holmes qui se la jouerait yamakasi), l'enchaînement du film est assez bancal. On passera les éléments qui nous ont laissé incrédule (l'évasion....), qu'on liera au fait que le réalisateur n'est pas fichu de raconter plusieurs histoires en même temps. Du coup quand on suit la vie de l'acrobate, on a l'impression que la police ne le poursuit pas. Les différents personnages, quand ils ne se trouvent pas au même endroit, semble ne plus exister. Autrement dit, quand on suit un perso, le monde autour de lui semble figé... 

Je ne sais pas pourquoi ''Takeshi Kaneshiro'' est autant mis en avant sur la jaquette du film. Je pensais que c'était le réalisateur. En fait, c'est l'espèce de belle gueule de service ou quoi ? Quoi qu'il en soit, les acteurs sont globalement mauvais (ramassés dans des dramas ?), mais les différentes cascades dans ce Tokyo rétro-futuriste ont de la gueule, et les SFX rendent bien. 

Si il y a bien ce côté justicier masqué, on repassera pour le brûlot anar, on la joue plutôt charité bien ordonné, et l'aspect Homme aux 20 visages sert surtout à nous cacher (habillement certes) l'identité du criminel. Bref rien de folichon. Plus haut, je vous ai mis l'affiche de Hong Kong pour vous mettre l'eau à la bouche :p 

Au final, le film est un nanard, mais ça m'a vraiment donné envie d'en apprendre plus sur les romans originaux...." 

Docteur Spider, 01/02/13

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici