JSA

JSA

Titre original: 
Joint Security Area
Pays d'origine: 
Corée du Sud
Genre: 
Military Police
Date de sortie originale: 
2000 (9 septembre)
Date de sortie en France: 
16 octobre 2003
Durée: 
100 minutes
Support: 
Cinéma, DVD, TV

Avis

"Je dois avouer Park chan-wook a encore fait fort : avant Old Boy, il a signé JSA, et j'ai été passionné par ce film. 

Tout d'abord la narration et le scénario. Au début je croyais que c'était un film de guerre. En fait pas vraiment. C'est plutôt une enquête inter-armées. Du coup on a une jeune demoiselle au centre, et au file de ses interrogatoires, on découvre ce qu'il s'est passé auparavant, ainsi que les différentes versions de l'histoire, selon le camp interrogé.
Parce que c'est ça le film en fait, une volonté de montrer qu'il y a des gens en Corée, et pas n'importe qui puisqu'ils sont militaires, qui veulent se découvrir, et qui se disent qu'il est vraiment stupide de séparer un peuple comme c'est le cas à présent.
Car le vrai scénario ce n'est pas ce que j'ai mis en descriptif du film, mais celle d'un militaire sud coréen, qui par le fruit du hasard devient ami avec deux militaires nord coréen (et c'est merveilleusement croustillant ces façons dont les liens se créent). La situation c'est qu'ils sont tous les trois à ce qu'ils appelent des douanes. Ya un pont au milieu qui sert de frontière. Avant celà ils se disaient "je vois mon ennemi dans les yeux". On voit très bien le blocage qu'ils peuvent éprouver même pour franchir ne serai-ce que d'un pas la frontière entre ces deux "pays", à cause de toute la propagande qu'ils ont reçu comme éducation.
Il y a donc des grands moments d'émotion dans ce film, leur première rencontre, leur seconde rencontre etc. Et puis on ne perd pas de vu le résumé du film, qu'à la fin de l'ordre chronologique de l'histoire ils s'entretuent. On se demande comment ça a bien put se produire. Emotion, émotion. A noter que le film est très sanglant. 

La VF tient la route, mais en VO ça doit être mieux parce que dans ce film c'est sensé causer américain, suisse, suèdois et coréen. On perd ces différences en VF. 

A voir." 

Docteur Spider, 01/10/05

A l'inverse, la guerre qui brise une amitié, c'est relaté dans Balle dans la tête (Une)

Dans le genre Corée brisée, individu détruit Peppermint Candy

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici