Harpe de Birmanie (La)

Harpe de Birmanie (La)

Titre original: 
Biruma no Tategoto
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
drame
Éditeur original: 
Nikkatsu
Éditeur français: 
Carlotta
Date de sortie originale: 
1956
Date de sortie en France: 
26 avril 57 - 2 juillet 2008 (ressortie)
Durée: 
116 minutes
Support: 
Cinéma, DVD

Avis

"Comment vous parler de la Harpe de Birmanie ? Peut être d'abord en vous disant à quoi je m'attendais. 

Il était annoncé un film pacifiste. Ainsi, quand au début du film les japonais se savent encerclés par les anglais, ils se mettent à chanter. En retour les anglais entonnent eux aussi une chanson. Cette scène m'a rappellé un cours de sociologie de la guerre, où le professeur nous expliquait que les soldats avait des techniques pour signaler à l'adversaire leur volonté de ne pas se battre. Par exemple en tirant à heure fixe un obus, toujours au même endroit. Ainsi l'adversaire sait où il ne doit pas se trouver. Afin d'éviter cette routine, les supérieurs font des rotations parmi des soldats, ce qui rompt les accords implicites. J'ai cru au début de la séance qu'il allait en être de même tout au long du film : une sorte de périple musical qui annihilerait toute vélléité de se battre chez les adversaires, jusqu'à ce que notre petit groupe de japonais atteigne la Thaïlande. 

Eh bien non ! Certes on ne s'entretue pas avec les anglais, mais on se fait capturer. Et notre groupe de japonais va se diviser en deux : Muzushima, notre joueur de harpe, va aller en mission seul, tandis que les autres vont se rendre dans un camp de prisonniers. Les deux "groupes" vont-ils parvenir à ne faire plus qu'un ? C'est tout l'enjeu du film.  

N'étant absolument pas une comédie musicale, la musique à la harpe et le chant ne sont pas pour autant absents du film. Puisque la harpe est le signe de reconnaissance de Mizushima et la clef de l'histoire, et que les autres soldats n'ont de cesse d'entonner des chants nostalgiques de leur pays, mené par un officier musicologue. 

Toute la beauté du film vient de la relation à distance entre le joueur de harpe et les chanteurs, sans omettre que ce sont des soldats qui se sont battus loin de leur pays. La fin est plus d'une fois émouvante 

Un film mené harpe vibrante. A voir."

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici