Hansel et Gretel

Hansel et Gretel

Titre original: 
Hansel wa Gretel
Pays d'origine: 
Corée du sud
Genre: 
Drame, dark fantasy, frisson
Éditeur original: 
CJ Entertainment (cinéma)
Éditeur français: 
Wild Side
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2009
Durée: 
1h56
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
9,99€
Bonus: 
mini-film

Opening/Ending

Compositeur : Lee Byeong Woo

Avis

"C'est la jaquette qui m'a attirée vers ce délicieux petit film. Présentation d'un triste conte de fées pour adultes.
Un peu à la manière d'un Labyrinthe de Pan, Hansel et Gretel nous plonge dans l'univers des contes pour enfants. Et comme à chaque fois que l'on dévie le monde enfantin, on tombe sur quelque chose de dissonant et malsain.
L'histoire est assez banale, au fond. Un gars qui se perd et qui se retrouve ailleurs. L'endroit est digne d'un conte de fées, une maison de poupée où friandises et jouets ont le dernier mot. Ce sont justement cette maison et cette famille modèle qui ne collent pas à l'ambiance. On sent clairement que quelque chose cloche, et ça fout les boules. C'est le but évidemment. Je trouve qu'il n'y a rien de plus effrayant qu'un jouet d'enfant présenté dans un contexte malsain. Et c'est sans parler des trois enfants qui sont, bien que jeunes, d'excellents acteurs. La toute petite, sept ans, est aussi adorable que dérangeante. Son rire rend mal à l'aise et certaines de ses phrases aussi. Mais c'est la cadette, douze ans, qui est le meilleur personnage du film. Une gamine qui joue très bien, jolie comme un coeur et avec un je ne sais quoi de captivant dans le regard. Le garçon, treize ans dans le film, représente le côté plus visible de l'iceberg. C'est lui qui nous fait définitivement penser que quelque chose ne va pas au pays des fées.
La réalisation de ce film est juste impeccable. Le réalisateur a su jouer avec les plans fixes et vifs pour nous mener par le bout du nez dans un univers d'enfance bafouée. Le choix du décor a été crucial, la maison donne l'écho aux films de maisons hantées tandis que la forêt nous fait penser aux films d'horreur plus classiques. Bref, c'est du huis clos plein de jouets effrayants et d'enfants vengeurs.
Les effets spéciaux sont nombreux et de très bon aloi. J'ai beaucoup apprécié les parallèles magiques entre la réalité et la fiction, l'une comme l'autre n'étant guère glorieuses. La lumière acidulée et les couleurs éclatantes ajoutent de la dissonance avec ce qu'il se passe vraiment dans la maison et ses environs. Jamais les pâtisseries turquoises et les lapins roses n'avaient paru si effrayants.
Musicalement, c'est une vraie claque pour les tympans. Beaucoup de chants d'enfants qui ajoutent encore à l'ambiance décalée, pas mal d'instrumental, surtout du violon dissonant. Bref, ça colle bien aux scènes et j'adore.
Le seul bémol que l'on pourrait trouver au film est sa fin qui dure et dure encore. De même, le réalisateur aurait dû semer plus d'indices et laisser le spectateur se faire une idée de l'histoire tout seul. Là, on nous explique tout encore et encore, je ne sais pas comment dire, mais ça casse un peu l'ambiance mystérieuse de l'histoire. Ceci dit, ça ne gâche pas le film du tout. 

Voilà, en bref, un film façon conte de fées cruel, vraiment appréciable. A ne pas mettre entre toutes les mains cependant, certaines scènes sont assez poignantes." 

DDG, le 19/01/10

Dans le même genre, retrouvez Contes Cruels (Les)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici