Grand Attentat (Le)

Grand Attentat (Le)

Titre original: 
Dai satsujin - The Great killing
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
sabré
Éditeur français: 
Wild Side
Date de sortie originale: 
1964
Date de sortie en France: 
2007 (DVD)
Durée: 
118 minutes
Support: 
cinéma, DVD
Prix: 
60 euros (avec deux autres films)

Avis

"Le Grand attentat (1964) est présenté comme un reflet des conflits sociaux des années 60, transposé dans un film de samouraï. Mon esprit n'a fait qu'un tour, je me suis pressé d'aller à la séance. 

Jinbo, samouraï moyen, va être pressé par les évènements de choisir son camp : respecter l'ordre établi, ou participer au meurtre du chancelier du shogun, responsable, dit-on de tous les maux qui frappent le pays. Ce choix difficile se fera au contact de l'injustice vécu par les petites gens, en cette année 1678. Jinbo le dit lui même, sa vie aura bien changé en 7 jours à peine. 

On nous décrit donc certains de ces comploteurs : un samourai moine devenu fou, une jeune femme qui va devoir endurer les violences de ses "camarades" envers elle même, et au fur et à mesure on découvrira les ramifications de l'organisation. Vu de l'autre côté, on voit la police torturer à mort les suspects pour qu'ils donnent des noms. Ah, l'Etat policier.... 

Le tout est entrecoupé de combat à l'épée, assez sales : au sens où les gars se font découper dans des lieux exigus, ou s'enfuit et se font buter au milieu de la rue. Bref pas de duels dans les règles de l'art. Ces scènes sont filmés caméra à l'épaule, comme le ferait une caméra de télé filmant en direct. Ca rajoute de la violence à ces scènes. Le bouquet final étant Le Grand Attentat, qui part dans tous les sens, c'est littéralement le bordel, ça court partout etc. C'est étrange mais sympa. La mise en scène est tout de même sacrée bonne. Le plus frappant étant les jeux sur les décalages entre son et image, ou des sons qui rappellent des souvenirs, ou lorsque les personnes sont sonnés. etc.  

Selon un commentaire lu sur IMDB.com, le film ferait partie de la "trilogie sur la révolution samourai" (qui correspond je suppose au coffret qu'édite Wild Side, avec Les 13 tueurs et Les 11 guerriers du devoir). Ce qui m'a gêné dans cette transposition, certes on voit bien le malaise sociale, la révolte, la répression, mais la révolution, est-ce vraiment l'affaire d'un petit groupe de conspirateurs ?  

Le Grand Attentat, une bonne histoire de samouraï, bien réalisé, mais il manque le supplément d'âme attendu." 

Docteur Spider, 06/02/10

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici