Goemon, the freedom fighter

Goemon, the freedom fighter

Titre original: 
Goemon
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
action, drame
Éditeur français: 
TF1
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2010
Durée: 
2h08
Support: 
Cinéma, DVD, blu-ray
Prix: 
18-24 euros

Avis

"C'est en voyant la publicité à la télé que j'ai décidé de regarder ce petit film. Les publicitaires vantaient une claque visuelle, c'est le cas.
Je vais commencer par ce point : Goemon, ça tue la rétine par une tonne d'effets spéciaux. Des décors grandioses, des combats ahurissants, des prises de vue géniales... C'est très élaboré, vraiment très beau, parfois un peu trop exagéré. Petit bémol, les personnages réels ne sont pas forcément bien implantés dans les faux décors, on a l'impression qu'ils survolent plus qu'ils ne courent. Et comme tous les films nippons (ou presque) avec des combats de sabre, c'est hyper exagéré. Les personnages font des sauts de 40 mètres de haut, détruisent des piliers de marbre à coup de sabre... Vous voyez le genre, ça en met plein la vue mais ça ne me plait pas. Un peu moins de spectaculaire aurait rendu le film meilleur. D'ailleurs, ils font de gros clins d'oeil à Matrix, régulièrement.
Sinon, l'histoire est assez complexe, très bien rythmé. On suit Goemon, le voleur façon Robin des Bois, mais aussi le roi despote et ses desseins, et enfin un des samouraï sous le roi qui élabore une rébellion. Il y a bien d'autres personnages gravitant autour, mais ils sont assez peu épais d'un point de vu intérêt. En fait, seul Goemon et Saizo sont vraiment charismatiques. Le méchant général ressemble beaucoup au méchant de Shenmue mais est au fond assez plat. Dame Sha-Sha est juste une gamine sans intérêt, vraiment niaise, le type même de la princesse inutile. Voilà voilà... Il n'y vraiment que Goemon qui est classe, surtout au départ, avec ses blagues bidon. Il prend vite en consistance durant le film et finit en apothéose. La classe.
Que dire d'autre ? La musique est vraiment sympa, très orchestrale, avec des choeurs. ça colle bien à l'action, c'est un plaisir pour les oreilles. La version française est un peu naze, mais on commence à avoir l'habitude.
Pour finir, les combats sont variés, assez nombreux et, comme je l'ai déjà dit, assez exagérés. En exemple, deux personnages arrivent à combattre parmi les arbres d'une forêt tout en arrivant à retomber sur leur monture respective... ça claque visuellement, mais c'est vachement kitch.  

Voilà, un film claque visuelle vraiment sympa, à voir si on n'a pas peur de l'exagération." 

DDG, 26/03/10

Même réalisateur : Casshern.

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici