Girl in Captivity Psycho Torture Chamber

Girl in Captivity Psycho Torture Chamber

Titre original: 
Shin kankin tôbô: Gekijô-ban
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Thriller, Pinku
Date de sortie originale: 
2008
Durée: 
1h10
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
15$

Avis

Avant toute chose, mettons en garde le lecteur. Oui toi jeune lecteur pré-pubère ou tout juste pubère, ce film n'est pas pour toi. Allez oust, file ! Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce qu'il s'agit d'un thriller érotique et que tu n'as pas l'âge. Bon, j'avoue que je cherche encore le côté thriller du film (j'exagère à peine), mais le côté érotique est très prononcé. Girl in Captivity est donc déconseillé aux moins de 16 ans. Ceci fait, entrons dans le vif du sujet. 

Le premier élément étonnant est le fait que le ravisseur soit déguisé en sumo avec un drôle de masque se terminant par une sorte de trompe d'éléphant. Ce n'est pas vraiment du spoil puisqu'on le voit dès la première minute de film. Je me suis dit que l'ambiance allait être bien déjantée, mais non. De plus, l'histoire est d'un banal sans nom. Deux entreprises doivent fusionner, une personne n'est pas d'accord et kidnappe la fille du boss pour ainsi lui faire du chantage dans le but d'éviter la fusion. Très très vite, on sait qui est le coupable (moins de 20 minutes pour ma part pour en être sûr et certain), son mobile etc. En plus de ça, ce n'est pas très bien filmé, les musiques sont assez inaudibles. Cette obsession pour le sumo n'a pas vraiment de raison d'être, en tout cas, elle n'est pas vraiment expliquée.  

Le problème avec ce genre de film à petit budget est que les acteurs sont inconnus au bataillon, pas très doués pour faire véhiculer des émotions et surtout peu nombreux. En fouillant un peu sur la toile, voici un tout petit aperçu de quelques acteurs de ce film. Asami a joué par exemple dans The Machine Girl, Robo-Geisha ou plus récemment dans Zombie Ass : Toilet of the Dead, Ayana Chigawa a joué dans … rien d'autre si ce n'est un film classé 18+. Vous voulez un dernier exemple ? a joué dans peu d'autres films parmi lesquels il y a Stop the Bitch Campaign. Bref, un casting de rêve ! Ah Ironie, quand tu nous tiens… 

Néanmoins, malgré tout ce que j'ai déjà dit, il est possible d'y voir quelques thèmes potentiellement intéressants dans cette histoire. Il y a par exemple le syndrome de Stockholm entre le kidnappeur et sa victime, les effets néfastes du sentiment de culpabilité. Néanmoins, cela me semble tellement effleuré que ça n'a au final pas d'intérêt. 

Pour résumé, Girl in Captivity n'est pas très intéressant, ponctué par des scènes érotiques, enrobé de musiques oubliables. Si vraiment vous voulez voir ce genre de film, il est préférable que vous vous jetiez sur Tokyo X Erotica et Ecstasy of the Angels

Par Seraphim, le 13/12/12.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici