Univers des Street Fighter

Future Cops

Future Cops

Titre original: 
Chao ji xue xiao ba wang
Pays d'origine: 
Hong-Kong
Genre: 
Action, humour, lycée
Éditeur français: 
aucun
Date de sortie originale: 
1993 (HK)
Durée: 
1h35

Avis

"Je vais commencer cette fiche en remerciant Mr Debbache, chroniqueur exceptionnel qui m'a fait découvrir la perle des perles, le roi des nanards, le meilleur film du monde. A mon tour de vous présenter ce trésor enfoui au plus profond des vidéothèques.
Future Cops est l'adaptation hongkongaise des célèbres jeux vidéo Street Fighter. Vous connaissiez peut-être les deux autres films ; sachez que le seul point commun entre ces titres et celui-ci est juste la brochette de personnages. Et encore puisque, comme le producteur n'a pas pu obtenir les droits de licence, ils ont été renommés différemment (comme le titre du film, vous l'aurez remarqué). Ainsi donc, nous avons droit à des noms plus ou moins parodiés. En guess star, je vous présente Honda, alias Toyota. Si si, ils ont osé. Et s'il n'y avait que ça…
On retrouve de nombreux clins d'oeil dans le film, et je vous défie de répertorier toutes ces parodies. Après, je pense que cette tâche nécessitera plusieurs visionnages tellement le film est impressionnant de folie. Chaque scène, chaque minute du film regorge de moments what the f*ck. Car, même si le scenario est couru d'avance, il y a trop de rebondissements invraisemblables pour qu'on puisse s'ennuyer. Déjà, il faut savoir que le juge que le méchant veut tuer est un lycéen de… 28 ans. Sa famille est givrée, il est harcelé par des camarades de classe et termine le film en... Non, je vous laisse le découvrir (non, vous ne pouvez pas le deviner). Les héros, composés de Vega, Guile et Dhalsim, vont intégrer le lycée pour protéger leur cible. Une bonne partie du film se focalise sur ces moments de blagues potaches entre lycéens, sur des histoires d'amour naissantes, etc. Le fil conducteur de l'histoire est vraiment en second plan, on oublie même qu'on parle de Street Fighter. Il vaut peut-être mieux d'ailleurs, pour l'honneur de la licence...
Car les personnages qu'on nous présente n'ont rien à voir avec les combattants des rues qu'on connaît tous. Seul le physique colle (de loin, par temps de brouillard), et éventuellement les coups spéciaux qu'on nous balance à la tronche lors des combats. Ces scènes-là sont ridicules ; les effets spéciaux sont à vomir, ça part dans tous les sens et on ne comprend rien, les acteurs sont mauvais... Bref, c'est tordant ! Et c'est sans compter tous les autres moments WTF qu'on ne pourrait absolument pas prévoir. Vega qui mange un coeur de serpent, qui esquive du pipi et devient un bébé ? C'est possible dans Future Cops. Guile qui devient un chanteur de variété, qui rêve d'avoir une couche sale dans les mains, qui se transforme en balai ? C'est possible dans Future Cops. Deux Chun-Li ? C'est possible aussi. Je ne vais pas tout vous répertorier, mais les scènes où on se dit « hein ?! » sont constantes. Et cela fait de ce film le meilleur film du monde en transcendant, dépassant son côté nanard.
Pour en revenir aux effets spéciaux, je suis sûre que vous adorerez les explosions improbables, les décors en carton, les accessoires visibles… Et surtout Blanka (Green Wolf dans le film...) en version baballe au maquillage loupé. Tout est tellement foiré dans le film qu'on finit par le trouver très réussi. Pour le coup, on passe vraiment son temps à rire. Vraiment. Aux larmes. Si Si. 

Bref, je vous conseille cette perle. Regardez Future Cops et mourrez.  

DDG, le 16/06/2013, vu deux fois.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici