Friend

Friend

Titre original: 
Chin-gu
Pays d'origine: 
Corée du Sud
Genre: 
Drame
Éditeur original: 
Cineline II
Éditeur français: 
Studio Canal
Date de sortie originale: 
2001
Date de sortie en France: 
2002 (13 avril au Festival du film de Cognac), 2005 (14 novembre DVD)
Durée: 
116 minutes
Support: 
DVD
Bonus: 
Interviews, scènes coupées

Avis

 

Le film semble avoir un but sociologique, que je n'arrive cependant pas à définir. En effet on a là quatre enfants totalement différents, un fils de chef de la mafia, un fils de croque-mort, un fils de famille très pauvre, et un dernier dont on ne sait pas la profession des parents mais qui semble être un idiot profond. (^^) 

Malgré cela ces enfants deviennent adultes et RESTENT amis.
L'un s'enfonce dans la drogue, l'autre prend de l'ampleur dans sa position de mafieux, etc... Mais où est passé l'ambiance? 

Parce qu'on galère quand même un peu, je l'avoue. Autant quand ils sont au lycée y a un passage descriptif où l'on nous explique la vie de chacun, mais lorsqu'ils dépassent ce cap et font leur vie, il y a un trou noir, à moins que je ne sois pas parvenu à définir le contenu de l'ellipse. 

 

 

 

Le jeu des acteurs est excellent, mais la mise en scène ne l'est pas. On a de bons plans sur une scène, et des plans foireux sur d'autres, c'est méchamment inégal. On a un narrateur, puis deux personnages principaux, et un dernier qu'on laisse totalement en plan, là encore il y a bavure. L'histoire avance vite au départ, puis traîne vers la fin. Le film termine vite et nous laisse une impression de "pas fini". Certes la fin est dramatique, on le sait avant même de regarder le film, mais malgré cela, trop de choses restent inexpliquées et ternissent le film. 

Un film moyen, mais sans +, ce n'est que mon avis, ce long-métrage a quand même foudroyé une quantité de gens :p 

Mika, le 04/01/2005

 

 

 

En 2001, Friend a battu tous les records du box office coréen en faisant venir 8.2 millions de spectateurs. C'est fort de ce succès que je me lançais dans ce Balle dans la tête (Une) coréen. 

On suit l'histoire de quatre potes, de la primaire à l'age mûr, de 1976 à 1993. Deux vont poursuivre leurs études, deux vont entrer dans deux gangs rivaux et gravir les échelons.  

Le film est doté d'une très belle photographie, dans des tons sépia, pour accentuer le côté nostalgique de l'histoire : quand on était jeunes et potes, tout allait bien.  

Je m'attendais à une histoire de gangster bourré d'adrénaline. En fait je me suis assez ennuyé, il y a peu de moments d'actions. D'ailleurs le réalisateur le dit lui-même en interview dans les scènes coupées : « Je ne voulais pas faire un film d'action. » Mention spéciale tout de même pour la scène à quatre contre tous les spectateurs d'un cinéma, des lycéens belliqueux, assez bluffante dans son concept. Le reste du temps, ça discute, ça prend des décisions difficiles, et ça se mord les doigts. Je ne me suis pas identifié plus que ça aux personnages, pourtant la toute fin a réussi à m'émouvoir, preuve que le film n'est pas complètement mauvais. Le fait que les acteurs campent très bien leur rôle (l'intello coincé, le loufoque, le voyou haineux, le chef naturel...) contribuent à la qualité du film.  

L'édition DVD par Canal+ est jolie, dans un coffret en carton dépliable, avec de belles images sur chacun des volants. Le deuxième disque nous offre pas mal de bonus : le réalisateur revient sur l'importance du choix des acteurs. On se rend compte qu'il a tout prévu dans les moindres détails. Il a même enregistré tous les dialogues en parlant le dialecte de Busan, pour que ses acteurs soient parfaits !  

Une histoire d'amitié, au péril des choix de vie. Un réalisateur à suivre. 

Docteur Spider, 20/04/14

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici