Fist of Legend

Fist of Legend

Titre original: 
Jing wu ying xiong
Pays d'origine: 
HK
Genre: 
action
Éditeur français: 
Metropolitatan
Date de sortie originale: 
1994
Date de sortie en France: 
13 juin 2001
Durée: 
99 minutes
Support: 
Cinéma, DVD, K7, TV

Avis

"Au collège je pense, j'ai vu Fist of legend, avec Jet Li en tête d'affiche. Il ne m'avait pas laissé grand souvenir. 10 ans plus tard, j'ai pas mal écumé le cinéma asiat', et je ne suis pas sans savoir qu'il s'agit d'un remake de Fureur de vaincre (La) avec Bruce Lee. 

Hier je l'ai trouvé à 20 centimes en K7, je me suis jeté sur l'occasion, excité de revoir tout ça. Je ne me souvenais que de la première scène (dans une salle de classe). J'avais oublié tout le reste (et j'avais pas du tout saisi toutes les implications politiques du film, le contexte d'avant guerre etc.) 

Est-ce le format K7 (qui a une incidence sur la taille de l'image ?) la VF, les combats corrects sans plus, ou parce qu'il s'agit d'un remake.... en tout cas j'ai pas accroché des masses au film.  

En effet les deux films commencent pareil, s'enchaînent de la même façon, et on retrouve à peu prêt les mêmes personnages. Les combats montent en intérêt tout au long du film. Par exemple entre Jet Li et un autre compère chinois (pour se disputer la direction de l'école). Le meilleur étant sans doute celui contre le professeur de karaté japonais, où Jet et lui se battent dans un soucis de respect de l'autre. Ils vont même jusqu'à se bander les yeux parce que le vent les perturbe. Ce qui donne à nouveau droit à de bonnes passes. Mais pas de quoi fouetter un chat non plus. Le combat final est décevant. A la limite, pourquoi avoir sorti ce film ?  

Ici, le film et son contexte de production et de diffusion sont à avoir en tête. Fist of legend est sorti en 1994 à Hong Kong, qui est alors encore une concession anglaise (jusqu'en 97) comme dans le film. Mais un figurant dit à la fin "anglais, japonais, c'est pareil", ils sont là pour les spolier. Bref à l'approche de la rétrocession on permet d'hausser le ton sans danger. Cependant il ne s'agit pas d'un film nationaliste, comme l'était Fureur de vaincre (La) qui y allait avec des gros sabots (limites raciste). Ici, le réalisateur prend bien le soin de distinguer les japonais. Ce ne sont pas tous des impérialistes : certains sont pour la paix comme les étudiants, certains comme les profs d'arts martiaux sont en opposition à cette politique, contrairement aux militaires. Et puis les chinois ne sont pas mieux : ils rejettent la petite amie japonaise du héros. En bref tout n'est pas ni tout noir ni tout blanc.  

Si le film est intéressant, j'ai l'impression que sa sortie en France (2001) est surtout motivée par les succès récents de Matrix (1999), Tigre et dragon (2000), tous deux chorégraphiés par Yuen Woo Ping, et par la percée de Jet Li au niveau international (c'est le méchant dans L'arme fatale 4 en 1998. Une bonne occasion de de sortir Fist of legend, qui date de 1994. 

Bref un film sympathique, mais sans plus." 

Docteur Spider, 09/12/10

Jet li interprètera ensuite Huo Yuan-jia dans Le maître d'armes

Voir aussi Combats de maître tourné la même année...

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici