Femme dans un enfer d'huile

Femme dans un enfer d'huile

Titre original: 
Oil Hell Murder / Onna goroshi abura no jigoku
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Drame
Éditeur original: 
Shochiku
Éditeur français: 
Carlotta
Date de sortie originale: 
1992
Date de sortie en France: 
4 décembre 2007
Durée: 
109 minutes
Support: 
Cinéma, TV, DVD
Prix: 
49,9€ (4 films)

Avis

"Dans le coffret Hideo Gosha volume 3, j'ai voulu commencer par ce film par le titre sonnait bien.  

Avec un nom pareil, l'oreille française entend la connotation érotique, ou s'y attend en tout cas. L'érotisme est bien présent, deux femmes séduisant Yohei tour à tour. Cependant ce n'est pas pour les scènes de séduction que l'on appréciera ce film.  

En effet le point central du film joue sur la frustration de son personnage principal, qui refuse de regarder la réalité en face, celle du travail, pour se consacrer à son bon plaisir. Frustration dûe à ses amantes qui se refusent, qui repoussent leurs prochains ébats. 

Frustré Yohei est un personnage dépressif, peu communiquant. Ce qui rend le film trop calme, à la limite du soporifique, mise à part certains accès de fureur, qui sont compensées par une mise en scène au ralenti.  

Cette Femme dans un enfer d'huile c'est Okichi, que l'on voit morte dès les premières minutes du film, baignant dans l'huile (qu'elle vendait de son vivant). Ce qui explique également le titre international, qui remplace le mot femme par meurtre. Comment en est-on arrivé là ? On la voit tout au long de l'histoire essayer de ménager la chèvre et le choux, en mettant sa propre situation en péril. Est-ce pour le bien de son commerce ou par affection pour Yobei qu'elle agit ? La réponse se dessinera au fur et à mesure.  

Outre le rythme du film, j'ai également été gêné car je n'ai pas réussi à saisir les motivations du réalisateur. Qu'a-t-il voulu montrer exactement ? Est-ce que ce type de film n'a pas déjà été maintes fois réalisé ? D'autre part, le fait que le film soit entièrement tourné en studio manque cruellement de charme. 

Ce que j'ai bien aimé en fait sur ce DVD, c'est le menu principal : un plan incliné sur lequel apparaissent des images au fur et à mesure que la caméra se déplace dessus.  

Ce film fait parti du coffret Ronin et Yakusa volume 3, où l'on retrouve également : Kagero, Sabre de la bête (Le), et le chasseur des ténèbres. J'espère que ces autres films d'Hideo Gosha me plaieront davantage..." 

Docteur Spider, 22/01/08

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici