Dernier Train pour Busan

Dernier Train pour Busan

Titre original: 
Busanhaeng (부산행)
Pays d'origine: 
Corée du sud
Genre: 
Horreur, fantastique, suspense
Éditeur français: 
Next Entertainment World et ARP Sélection
Date de sortie originale: 
2016 (le 20 juillet)
Date de sortie en France: 
2016 (le 17 août)
Durée: 
1h58
Support: 
Cinéma, DVD, bluray

Avis

Présenté par un pitch alléchant "Cet été, le block-buster est asiatique", il y avait de quoi être curieux à propos de ce Dernier Train pour Busan. J'avais également vu préalablement la bande-annonce qui montrait pile poil ce qu'il faut pour nous intriguer sans en dévoiler beaucoup sur le film. De plus il n'est plus à prouver la richesse du film d'horreur sud-coréen. Ce film partait donc avec de bons atours en poche. 

L'introduction nous laisse d'emblée entrevoir la menace qui pèsera sur la population. Ensuite présentation des personnages principaux et en route pour le calvaire! Dernier Train pour Busan s'oriente vers le film de zombis dans la plus pure tradition de l'art. Je ne vous cache pas que j'en attendais plus que ça, mais il n'en reste pas moins un très bon film du genre.
Nous avons tous les ingrédients qu'il faut pour une bonne recette. Un virus se répand de manière exponentielle et transforme toutes ses victimes en monstre meurtrier. Personne ne sait comment l'endiguer et il agit très vite. D'ailleurs on n'est pas sûr qu'Il s'agisse réellement de zombis car rien ne dit que les contaminés meurent forcément avant de changer. Les mutés deviennent nerveux à l'extrême et courent très vite. Face à eux, nous suivons un groupe d'individus très humains dans leur tempérament et bien sûr pas du tout pas du tout préparés à cette abomination. Nous sommes donc témoins de leur lutte pour la survie et du choc psychologique qu'ils subissent. Le développement des personnages n'est très poussé mais les dialogues et interactions suffisent à ce qu'on s'attache à eux pour vibrer avec eux. Le fait que l'action se passe principalement dans un train fait que l'espace très réduit annihile presque toute possibilité de refuge ou fuite. Le bon rythme du film jongle comme il faut entre moments de répits et de terreur.
Mais Dernier Train pour Busan reste au stade de bon divertissement seulement, à cause de son manque d'originalité. Il n'apporte pas de vision nouvelle des zombis et l'on peut aisément déceler les inspirations possibles. On citera bien sûr la série Walking Dead qui a redonné ses lettres de noblesses à un genre un peu délaissé dans le cinéma. Un ami m'a mentionné aussi World War Z pour les caractéristiques physiques des zombis. J'y ai trouvé aussi un soupçon de I am a Hero, pour l'étape de transition entre humanité et bête féroce, où l'on voit la conscience peu à peu se brouiller avant de disparaître. Et l'aspect qui m'a déçue est de ne pas connaître l'origine scientifique du virus. Pourtant nous avons quelques allusions intéressantes sur le contexte de la catastrophe au cours du film, mais je reste frustrée de ne pas en savoir plus. Cela aurait pu apporter un vrai plus au film. 

Dernier Train pour Busan n'a pas volé son statut de block-buster de l'été. C'est prenant, l'émotion est là, mais c'est dommage qu'il ne soit que du "classique et efficace". 

Hanoko, le 06/09/2016

À savoir qu'un film d'animation introductif est sorti en Corée du Sud: Seoul Station

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Dernier Train pour Busan / Busanhaeng (부산행) (Films)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Commentaires

Portrait de Docteur Spider

Idem, j'ai trouvé que c'était un excellent divertissement, très efficace film de zombie, même si il n'apporte pas grand chose au genre, l'espèce de huis clos dans le train est quand même bien trouvé et donne naissance à des bonnes scènes

"Les hommes ont une femme, mais les femmes n'en ont pas." Proverbe féministe

Vous êtes ici