Dernier empereur (Le)

Dernier empereur (Le)

Titre original: 
L'ultimo imperatore
Pays d'origine: 
Italie, Chine, Royaume-Uni
Genre: 
Drame, historique
Éditeur original: 
Eagle Pictures
Éditeur français: 
BAC Films
Date de sortie originale: 
4 octobre 1987
Date de sortie en France: 
25 novembre 1987
Durée: 
2h35
Support: 
Cinéma, TV, DVD, blu-ray
Prix: 
une dizaine d'euros
Bonus: 
Cartes postales de Chine (8'), bandes-annonces BAC, liens internet

Avis

Un enfant va vivre l’un des plus grands bouleversements de la Chine. Choyé hors de toute préoccupation extérieure, il vit dans l’insouciance jusqu’à ce que la réalité revienne frapper à sa porte. Son nom Pu Yi, avec qui s’éteindra l’empire de Chine pour laisser place à la république.

 

Pour la petite histoire, vous n’aurez pas manqué de remarquer un staff étonnant pour un film parlant d’un empereur chinois. En effet, ce film a été le premier tourné par des occidentaux dans la Cité Interdite, de quoi donc offrir une immersion totale.

Le film retrace toute la vie de Pu Yi, depuis son arrivée au palais jusqu’à sa mort. Couronné très jeune, il vit avec une vision de la vie très limitée, n’ayant jamais été autorisé à sortir. Et peu à peu le grand bouleversement du monde vient jusqu’à son petit cocon. Le début du film commence de manière un peu légère, avec quelque touches d’humour du comportement de notre jeune empereur un peu décalé  par rapport à sa fonction (coup de cœur pour la scène du vélo ^^) puis quand les choses sérieuses commencent, le drame prend le pas.

Comme on entrevoit régulièrement l’interrogatoire qu’il subit, on se doutait bien que ça n’allait pas rester tranquille longtemps. Le film est poignant, traitant d’un sujet que l’on ne voit pas toujours jours, avec beaucoup de crédibilité. Pu Yi est un personnage qu’on aime suivre, plein d’optimisme malgré une vie compliquée. Au début, je regrettais que le film ne détaillât pas plus la situation politique de la Chine en crise, mais cela trouve sa justification en le fait que l’on accompagne le héros, qui lui-même ne savait pas. Nous adoptons son point de vue le point d’un homme censé avoir du pouvoir mais volontairement mis à l’écart de tout, même quand il tente de faire changer ça. Le film va aussi un peu vite sur pas mal d’événement, mais il ne pouvait pas tout raconter. Néanmoins, il existe une version étendue du film qui comblera peut-être ce manque, faite pour être vue en deux parties 

Même si les événements narrés demeurent tristes, le film n’est pas déprimant non plus, il dégage une aura assez particulière. La très belle réalisation y contribue et les acteurs sont convaincants.

 

Je ne sais pas ce film est considéré comme un classique, mais il vaut largement d’être vu.

 

Hanoko, le 07/01/2019

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici