Death Note (2017)

Death Note (2017)

Titre original: 
Death Note
Pays d'origine: 
États-Unis
Genre: 
Suspense, fantastique
Éditeur original: 
Netflix
Éditeur français: 
Netflix
Date de sortie originale: 
2017 (25 août)
Date de sortie en France: 
2017
Durée: 
1h40
Support: 
Cinéma, streaming
Prix: 
abonnement streaming

Avis

Généralement, dès qu'on voit une oeuvre couchée sur papier adaptée en film, on l'attend (ou pas) avec beaucoup d'appréhension, craignant le massacre. Encore plus quand il s'agit d'un manga, à la sauce US (je ne citerai pas d'exemples...) et de surcroit un classique tel que Death Note. Pour ce film, je me suis efforcée de l'aborder sans trop me laisser gouverner par mes a priori négatifs pour laisser sa chance à cette adaptation. 

Le début du film est plutôt honnête. L'univers de Death Note est transposé à un univers bien états-unien, avec ses mentalités différentes des japonaises. Light ici est davantage un lycéen lambda qui acquiert un pouvoir qui le dépasse. Il va se retrouve à vouloir faire la justice à sa sauce pour combler les failles de la justice, d'autant qu'il est quasi aux première puisque son père est policier. Ça commence avec une raclure de son lycée puis de fil en aiguille. Misa devient Mia ici et n'est pas une admiratrice aveugle, mais plutôt une complice influente. Et de l'autre côté, son père qui mène l'enquête avec l'aide du mystérieux L. On passe d'un jeune homme négligé flegmatique japonais à un noir américain en survêtement et basket. Tout le casting va choquer les fans, mais après tout pourquoi pas? Ce film n'a jamais eu l'intention d'être fidèle je pense. Ryuk est assez ressemblant, à part que l'équipe technique ne s'est pas trop foulée sur les effets spéciaux pour lui donner une vraie classe.
C'est au bout de trente minutes que les choses se dégradent doucement. Tout d'abord de grosses inepties quand L fait une apparition publique. Même à moitié masqué, c'est totalement absurde de la part d'un détective privé agissant dans l'ombre. Ensuite, le problème de ce film est qu'on perd tout le jeu psychologique si trépident qu'il y avait dans le manga, pour laisser place à une traque peu passionnante. Le héros ne bascule pas vraiment du côté obscur et son personnage n'a que très peu de consistance. Peut-être est-ce plus crédible de la part d'un lycéen, mais la force du récit s'en trouve amoindrie. Les incohérences se multiplieront par la suite, qui ridiculiseront L, censé être un élément central de l'histoire. On a aussi perdu tout l'humour de l'univers Death Note, qui passait en grande partie par Ryuk. Ici, il demeure un simple observateur, qui ressemble à un démon un peu basique, sans ses remarques décalées qui donnaient un ton léger à l'histoire. La réalisation du film me laisse tout autant perplexe. Je ne comprends pas un tel budget alors que les effets spéciaux, rares, n'ont rien de ouf. Pas de style notable ou quoi que ce soit. En revanche, je lui accorde une belle playlist à écouter parmi les chansons utilisées. Mais je n'ai aucun souvenir des musiques propres au film. 

Si on ne connaît pas du tout la saga Death Note, ce film peut sembler sympa, avec une bonne idée. Il n'est pas foncièrement mauvais, mais nous sommes à peine à une dixième de la subtilité du manga original. Un film purement hollywoodien. 

Hanoko, le 27/12/2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici