City : Hall

City : Hall

Titre original: 
City : Hall
Pays d'origine: 
Corée du sud
Genre: 
Documentaire
Éditeur français: 
ICTV
Date de sortie originale: 
2013
Date de sortie en France: 
2014
Durée: 
106 minutes
Support: 
cinéma

Avis

En 2001, la réalisatrice Jeong Jae-eun s'était faite connaître avec son film Take care of my cat, l'histoire de cinq copines qui galéraient à Incheon. Ce premier long métrage avait eu un bon succès critique. Alternant courts et longs, elle signe The Agressives en 2005, narrant les aventures de jeunes faisant du roller en ligne à Séoul. En 2012, elle change de registre et signe un documentaire sur l'architecte rebelle Chung Guyon. Enfin, en 2013, elle récidive sur ce sujet avec City : Hall qui revient sur la construction mouvementée de la nouvelle mairie de Séoul.
 
En effet, une des personnes interviewée rappelle que le projet de construire une nouvelle mairie date des années 70. En 2005, un concours est lancé. Plus de 70 projets sont reçus. C'est finalement une filiale de Samsung qui remporte le marché. Sauf que le service culturel de la ville rejette son projet car la tour est trop grande. Le projet doit donc être refait ! On fait appel à de nouveaux architectes en 2008, tout en essayant de ménager Samsung. Entre temps des millions ont été ''perdu''. Bref c'est la bérézina.
 
Si beaucoup de monde est interviewé (divers responsables et responsables du projets), on va suivre en particulier l'architecte Yoo Kerl (iARC) qui occupe le poste de Global Designer, bref il est en charge de tous les aspects de la construction. Sur la fin du film, on rencontre les architectes qui avaient des projets concurrents pour avoir une autre vision de ce qu'aurait pu être la nouvelle mairie.  

City Hall est un peu long. Il n'a qu'une seule idée à faire passer : le processus ne s'est pas bien passé, il y a eu beaucoup de critiques, mais le bâtiment est finalement sorti de terre. La réalisation est assez classique (grosse partie d'interviews, et un peu d'image de la construction et images d'archives). Cependant, j'ai bien aimé les intermèdes avec de la musique techno, et la séquence d'ouverture avec des lignes qui strient les images de la ville, laissant apparaître (en tout petit) le nom des principaux édifices de Séoul.  

On aperçoit deux fois dans le film ce qui ressemble à des manifestations à côté ou contre l'édifice. On aurait aimé ne savoir plus. De même aucun ouvrier sur le chantier n'a droit à la parole. De même, j'aurai aimé savoir si Samsung a versé des pots de vins. On voit donc que ce qui intéresse la réalisatrice est purement le côté architectural de son sujet. Le docu aurait pu tenir en 52 minutes. Néanmoins, City : Hall m'a donné envie de voir l'édifice en question, car il en mets plein la vue ! Je suis curieux de voir quel va être le prochain travail de Jeong Jae-eun.  

Docteur Spider, 31/03/14

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici