Campagne électorale

Campagne électorale

Titre original: 
Campaign
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Documentaire
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2010 (projeté à la MCJP)
Durée: 
120 minutes
Support: 
cinéma

Avis

"J'avais déjà vu des documentaires sur des Campagnes électorales en France, à propos de femme. Une expérience similaire au Japon me tentait bien. 3... 2...1.... a voté... c'est parti ! 

L'histoire se passe en 2006, Koizumi est encore en haut de l'affiche (avant qu'il ne se fasse jeter de son poste de premier ministre. On va suivre un homme politique nouvelelment entré dans la profession (il a 40 ans), qui a été "parachuté" depuis Tokyo car il n'y avait personne à Nagazaki qui faisait l'affaire.
On va donc suivre ce candicat du PLD (Parti Libéral Démocrate - droite) pour lequel on ne s'inquiète pas trop finalement parce qu'il a le soutien du parti au pouvoir depuis la fin de la seconde guerre mondiale (depuis 1955 en fait).
Au départ, c'ets assez hardcore : on apprend que le candidat est de sa poche pour cette campagne. Il commence seul avec une ou deux personnes, il fait les sorties de
métro, tout le monde lui met des vents. 

Ensuite la campagne se lance véritablement, tout le parti est derrière lui, il a plus de matos (une camionnette avec enceintes). On va donc le suivre, lui et son équipe, répéter sans cesse les mêmes choses (le film est en lui mêem répétitif en nous montrant cette répétition), principalement son nom, le fait qu'il appartient au PLD, que c'est le parti du 1er ministre Koizumi, qu'il va mener les réformes nécessaires "jusqu'au bout" etc.
Au croisement des rues, on trouvera également les autres partis en campagne : le Parti Démocrate, le Parti Communiste du Japon, un quatrième machin...  

Effectivement l'intérêt de ce docu est de nous montrer un peu les coulisses d'une campagne au Japon, quand on est au parti majoritaire : l'appareil lui prête des hommes et des femmes pour coller / faire les tours téléphoniques / tracter etc. mais on lui dit dès le début que ceux-ci lui seront retirés dès qu'il sera élu. Il devra se constituer sa propre base, d'autant qu'il s'agit d'élections anticipés (il y a un seul siège à pourvoir), mais qu'aux prochaines élections, tous les postes de la ville seront en lice, il y aurait de la concurrence au sein du PLD pour se départager les places. Sympa les "camarades" ! 

Et il y a en toile de fond un truc particulier sur son épouse. En effet, en plus de servir de potiche, il y a deux façons de dire "femme" en japonais : ou bien "femme au foyer" (littéralement "femme d'intérieur"), ou "épouse". Sa femme voudrait qu'on dise épouse (parce que c'est égalitaire), mais le parti lui fait comprendre que "femme au foyer" c'est mieux... alors que c'est elle qui a un travail !. Ce qui provoque des enguelades dans son couple, et celui-ci répond : tu baisses la tête et on se focalise sur la victoire. Même si le parti lui dit de quitter son boulot et faire des gosses. Bref très intéressant de voir la place de la femme au Japon, par cette lorgnette. 

Dans l'ensemble, on rigole bien, devant le ridicule des techniques d'accrochage, la façon dont notre candidat est ridiculisé par son parti (on le traite vraiment comme un gosse/une merde). 

Au final, Campagne Electorale est un docu assez intéressant, sur des élections, sur le Japon également."  

Docteur Spider, 25/04/10

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici