Bon, la brute et le cinglé (Le)

Bon, la brute et le cinglé (Le)

Titre original: 
Joheunnom nabbeunnom isanghannom
Pays d'origine: 
Corée du sud
Genre: 
Estern
Date de sortie originale: 
17 juillet 2008
Date de sortie en France: 
17 décembre 2008
Durée: 
128 minutes
Support: 
Cinéma, DVD

Avis

"Tiens donc, voilà que les coréens s'amusent à faire un western, en faisant explicitement référence à un des films culte de Sergio Leone. Mais où va le monde ?  

En regardant la filmographie du réalisateur, je me rends compte que Kim Jee-Woon n'est pas inconnu de nos services, et qu'il a même la réputation d'être talentueux puisqu'il a déjà signé 2 soeurs et A bittersweet life (je suis surpris que ce film ne soit pas chroniqué sur le site, je pensais qu'il s'y trouvait...). Le polar, l'horreur, et aujourd'hui le western, c'est vraiment un touche à tout. Peut-on facilement passer d'un genre à l'autre comme ça, en réussissant à chaque fois à s'en approprier les codes ?  

Outre le fait que ce soit un "western exotique", le titre ("et le cinglé") ainsi que l'affiche m'ont donné envie de voir ça. Le film commence sur les chapeaux de roues, avec l'attaque d'un train de voyageur à bord du duquel se trouve un dignitaire japonais possédant une carte au trésor. C'est l'occasion pour les trois personnages de se rencontrer, en tout cas se titrer dessus et se courir après à travers toute la Mandchourie.  

Outre la référence évidente au film de Sergio Leone, le film reprend également une partie du script : 3 personnages « stéréotypés » (renvoyant chacun à un nom du titre), qui partent à la recherche d'un trésor. Deux parties du triangle vont se liguer contre le troisième, pour finir sur un duel à trois. Tout comme dans Le bon, la brute et le truand, il va y avoir un roulement dans l'attribution du qualificatif à la personne, ce qui fait tout le sel du film. Il y a également une scène du type « le monde se divise en deux catégories. Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses ».
Outre cela, il y également quelques reprises de mise en scène, comme les gros plans sur les yeux et les visages dans le duel final, mais également une scène où le cinglé essaye de ramasser son chapeau et où la brute tire dessus plusieurs fois pour qu'il ne puisse pas le ramasser. La guerre entre sudistes et nordistes est remplacée par guerre entre le Japon et on ne sait pas trop qui. Le cinglé se déplace en side-car comme dans Il était une fois la révolution (coréenne ?) :
Le film a également ses particularités. On est dans la décennie 1930 à la frontière de la Chine, de la Russie, de la Corée. Le no man's land s'appelle Mandchourie. Le film se termine par « Western by Kim Jee-Woon », tout est dit ? Est-ce que ça suffit pour qu'il obtienne la mention « certifié conforme » ? Non, car dans son esprit, c'est un film d'aventure.  

En effet, le fait que les personnages courent partout, découvrent des lieu hors du temps, le fait que le film ait disposé d'un très gros budget (au vu des scènes de batailles) m'a plus fait penser à un Indiana Jones, qu'à un western spaghetti au style pausé. Le film nous permet d'assister à de bons gunfight en lieu clos, et aussi à des folles cavalcades entre factions ennemies dans le désert mandchoue.  

[Edit]La musique est vraiment chouette, variant des sonorités mexicaines, le ska, et des titres sifflés. La VF est un peu pourrie car tout notre beau monde (coréen, japonais, chinois, mandchou) parle.... français. Ca manque vraiment de charme, même si les personnages ont des voix potables. Quoi qu'il en soit on se marre bien en mattant le film. Les images sont belles, c'est filmé avec classe. J'ai revu avec plaisir le film car je ne me souvenais pas de la conclusion du duel...[/edit du 03/02/10] 

Ainsi, Le bon, la brute et le cinglé bien que se parant de tout l'attirail du western italien, bien que multipliant les clins d'oeil, est plus proche du film à grand spectacle hollywoodien que de Sergio Leone. Ça reste un film sympa, mais trop grand public."  

Docteur Spider, vu le 08/01/09, article terminé le 17/01/09
Revu avec grand plaisir le 03/02/09

Voir aussi : Sukiyaki Western Django et Exilé

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici