Before the full moon

Before the full moon

Titre original: 
Before the full moon
Pays d'origine: 
Corée
Genre: 
Documentaire
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2010 (lors du festival franco-coréen)
Durée: 
77 minutes
Support: 
cinéma

Avis

"J'avais suivi un peu de loin la grève des travailleurs de Ssangyong Motors (à proximité de Séoul, Corée). Ce fut donc une agréable surprise de découvrir un film dessus. 

Le réalisateur s'est infiltré (au sens propre du terme) dans l'usine alors que la grève avait déjà commencé depuis 2 mois. Mais celui-ci arrive à un tournant : l'usine est maintenant totalement encerclée par la police, les grévistes étant bloqué dedans, sans possibilité de ravitaillement. 

On voit donc la vie quotidienne de ces 900 grévistes, qui se battent contre leur licenciement "économique" : les affrontements avec la police aux portes de l'usine, les affrontements sur les toits contre les hélicoptères de la police qui lancent des poche de liquides acides et les nervis de la boîte qui leur jette des écrous avec des lance-pierre.
A l'intérieur, il faut organiser la vie commune : faire à manger, constituer des toilettes, profiter du peu d'eau pour prendre une douche, essayer de trouver le sommeil malgré les hauts parleurs qui jettent leur messages vainement démoralisateurs, et malgré les rondes, la tenue des piquets, 20h par jour.  

On voit également que les directions syndicales ne permettent pas la décision des travailleurs (la parole en AG est à sens unique). On voit que c'est une lutte isolée, on laisse ce secteur se battre tout seul, alors qu'il y a en permanence 900 policiers autour de l'usine.  

En bref on voit de l'intérieur une grève vraiment dure. Malgré toutes les difficultés, ce véritable état de guerre, ces travailleurs ont tenu 77 jours. Maintenant faudrait qu'il y ait des occupations de toutes les d'entreprises, dans tous les pays. 

A voir, camarades." 

Docteur Spider, 14/11/10

Pour une expérience similaire, voir Kashima Paradise, dans les années 70 au Japon.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici