Balle dans la tête (Une)

Balle dans la tête (Une)

Titre original: 
Die Xue Jie Tou
Pays d'origine: 
HK
Genre: 
Drame, Guerre
Éditeur français: 
HK Vidéo
Date de sortie originale: 
1990
Date de sortie en France: 
1993 / 2004 (DVD)
Durée: 
126 minutes
Support: 
K7, DVD
Prix: 
30 euros
Bonus: 
Inteviews

Avis

"Une balle dans la tête c'est mon film. 

Disons que tous les ingrédients sont réunis pour en faire un chef d'oeuvre. Ou plutôt, c'est un chef d'oeuvre point barre, et si on le dissèque on pourra en faire ressortir tous les éléments qui claquent du cul tellement ce film est trop bon.
Au centre de ce film, une magnifique histoire, celle de trois amis. L'amitié c'est le film. Une expérience sur l'amitié. Prenez trois amis inséparables, et vivant de peu, confrontés à l'appât du gain, une femme, la mort, et demandez-vous ce que vous feriez si vous étiez dans leur situation, si on peut sacrifier un ami pour un pactole en or, pour une star de la chanson de hong-kong, ou pire encore si vous avez le choix devant un danger de mort, si vous ne seriez pas prêt à désigner votre ami pour éviter que vous mourriez.
Ces trois pôles de déchirure (entre autres) font se retrouver et les personnages et le spectateur dans des dilemmes cornéliens, ou du moins devant des scènes bouleversantes d'émotion. 

J'ai pleuré en regardant ce film. La première fois que je l'ai vu je n'ai pleuré que sur la fin, la dernière fois, c'est tout au long du visionnage que j'ai été pris aux tripes, et que je sentais les larmes poindre juste derrière mes yeux.
Si on n'avait que des situations "tordues", le spectateur que nous serions serait assez indifférent. Mais ajoutez à cela que d'un point de vu narratif, il y a une réelle identification entre les personnages et soi (on les suit presque à leur début, jusqu'à leur fin), Ben, ce n'est pas seulement leur ami, c'est le votre aussi.
Et derrière les personnages, il y a des acteurs qui jouent, mais alors, divinement. Jamais je n'ai vu d'acteurs autant possédés par leur personnage, c'est même plus un film que l'on regarde à ce niveau là, c'est un reportage, c'est un documentaire, c'est grandiose. Sérieux les mecs ils jouent trop bien, du rire aux larmes, en passant par la fureur et la folie, en revoyant ce film je suis resté bouche-bée devant leur performance. 

Une bonne narration, d'excellents acteurs et... la bande-son bien sûr. Les musiques, enfin ya une chanson récurrente, qui t'injecte intelligemment de la tristesse, et qui a le mérite de te rester en tête après avoir vu le film. Souvent la musique soit tu la remarques pas, soit elle se contente de bien coller à l'action, c'est déjà très bien tu me diras, mais là bah tu t'en souviens quoi, elle a des qualités propres, un sens, même en dehors du film.  

Je l'ai déjà dit, mais là je vais le dire plus en détail, mais les différentes scènes sont autant de scènes d'anthologie. Je ne voudrais pas spoiler, mais le duel final d'abord en caisse, puis au flingue, Ben qui se fait abattre par son Frank (comme on abattrait un cheval, parce que ça serait vraiment trop salaud de le laisser vivre), Ben qui se prend une balle dans la tête (d'où le titre du film), Frank qui pète un câble et qui massacre tous les habitants d'un village, nos trois héros qui se font "torturer" dans un camp vietkong, les trois amis qui sont prêts en se tuer dans leur bateau (d'où l'affiche), tout le passage dans le bar etc etc. 

Et la dimension historique est très importante aussi (histoire avec un grand H j'entends). C'est tout d'abord les émeutes communistes à Hong-Kong, c'est les attentats et les manifs anti-guerre au Vietnam, c'est la fuite sur les routes etc. C'est la guerre tout simplement. C'est un tournant. En quelques minutes, on a retiré l'essence de ces évènements marquants de l'Histoire. 
Des manifs comme ça, ça vous donne envie quoi. Ça vous rappelle Akira aussi. La guerre, les camps, c'est Apocalypse Now, c'est Voyage au bout de l'enfer, mais monté par John Woo, avec une action bien foutue. Les scènes de gunfight sont biens, mais bon pas de quoi se pisser dessus non plus. Les scènes plus en rapport avec la guerre sont mieux.  

Niveau film je crois que j'ai fait à peu prêt le tour, j'ai dû oublier quelques petites choses, mais le message essentiel c'est : faut le regarder, c'est génial, ça vous prend aux tripes, vous allez pleurer tellement c'est bon. 

Ensuite jusqu'à présent j'avais connu la VF qui était bien si mes souvenirs sont bons. Mais avec le DVD et l'audio en cantonnais, on y gagne au change. Dans la VF ce qui est nul en fait c'est que c'est en français (lisez la suite avant de dire que je raconte des trucs nunuches). En VO, on obtient des gens qui parlent cantonnais, qui parlent vietnamien, qui parlent américain, et qui parlent aussi français (Luke, le perso eurasien, dit quelques mots en français à un pianiste) et ça change tout, c'est très riche. Ya des scènes qu'on comprend mieux (par rapport à la VF toute nue), parce que parfois les personnages ont du mal à communiquer à cause de la barrière culturelle. Ecouter en VO, ce n'est pas une question de charme de la langue comme pour les autres films, ce qui relève en fait de la coquetterie, non ici, les langues (et non la langue) font parties intégrante de l'histoire.
En vo, le son est mono, mais sur une installation 5.1, perso j'ai pas vu la différence, le son est très bon.
En français par contre le son est véritablement en 5.1, les explosions, les coups de feux, la musique, tout ça, ça doit bien dépoter =) 

L'image est belle, mais parfois ya des petits mouchetis qui se voient, enfin faut pas pinailler, ça ne gêne en rien. 

Niveau DVD toujours, en bonus nous avons des interviews (par encore vues) mais aussi, un (autre) film de John Woo sur la guerre : Les larmes du héros. Je le ficherais à l'occaz.
Soit on considère que c'est un chef d'oeuvre pour 30 euros avec un autre film gratuit, soit un chef d'oeuvre à 15 euros, avec un autre film qui vaut ce qu'il vaut ^^

Un excellent film, un bon rapport qualité/prix pour le DVD, un excellent film, ah nan ça je l'ai déjà dit... 

Docteur Spider, vu au pif je dirai 4-5 fois, 28/03/05

Voir aussi son frère jumeau : Syndicat du crime 3

A l'inverse, une situation de guerre qui crée une amitié se retrouve dans JSA

Docteur Spider

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici