Voyage vers Agharta

Voyage vers Agharta

Titre original: 
Hoshi o Ou Kodomo (星を追う子ども) - Children who Chase Lost Voices from Deep Belown
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Tranche de vie, fantastique, romance, aventure
Éditeur original: 
Media Factory
Éditeur français: 
Kazé
Date de sortie originale: 
2011 (le 7 mai)
Date de sortie en France: 
2012 (4 juin au festival d'Annecy - 3 juillet au cinéma)
Durée: 
1h56
Support: 
Cinéma, DVD, Blu-ray
Prix: 
24,99€
Bonus: 
Interview des doubleurs, bandes-annonces, VOD et manga et clips vidéo

Opening/Ending

Ending: "Hello Goodbye & Hello" par Anri Kumaki

Avis

J'aborde les films de Makoto Shinkai avec une certaine appréhension. Ils sont en général très beaux, mais trop à l'eau de rose pour moi. Je leur reconnais donc leurs qualité, même quand je ne suis pas emballée moi-même. Mais Voyage vers Agartha, c'est vraiment trop. 

Makoto Shinkai s'essaye à un style Miyazakiesque, saupoudré de Pocahontas, mais il s'y casse les dents. L'univers n'est pas cohérent, le scenario gnangnan au possible et les personnages, très plats. Le style visuel est complètement pompé de Princesse Mononoke, que ce soit le design des créatures, l'expressivité des personnages ou le côté gore, inédit chez Makoto Shinkai. Mais l'histoire m'a davantage rappelé mon expérience sur Contes de Terremer (Les), un film qui m'avait pas mal rebutée, réalisé par Miyazaki fils. Et le côté terre secrète qui se protège des hommes du monde extérieur fait très Pocahontas.
Le fond de l'histoire et le côté mythologiques sont pourtant intéressants, mais qui ils restent relégués au second plan, voire ils s'effacent pour devenir de simple éléments du décor. D'ailleurs certains personnages introduits dans le film laissaient croire qu'ils auraient un rôle important, toutefois ils auront disparu aussi vite qu'ils ont été introduits. Chaque péripétie devient de plus en plus navrantes, ce qui casse nos espoirs après la longue introduction vers le voyage en Agartha d'Asuna et du professeur Morisaki. On confie une mission cruciale à un débutant (Shin); les "Yi", les créatures sanguinaires qui menacent l'héroïne sont grossières et absurdes; la relation entre Shin et Asuna est bâclée. Et les violons sortis à tout bout de champ, à chaque scène, ne vont pas nous faire croire à quelque intensité de l'émotion qui ne ressort pas à l'écran.
Le fait que je l'ai vu en VF n'aide pas du tout. Généralement, je trouvais les VF de film d'animation plutôt bonnes, mais celle de ce film est désastreuse, avec des acteurs qui surjouent sans arrêt et qui ne sont pas convainquant. Ils font passer le film pour encore plus nunuche qu'il ne l'est.
La réalisation reste de qualité, cependant, il est le film qui m'a le moins charmée, il n'a pas la même finesse que ses pairs autrement plus fins et éblouissants dans les jeux de couleurs, en quelque sorte une marque de fabrique de la part de Makoto Shinkai. Et le character design laisse lui aussi à désirer.  

L'ennui à regarder ce film ne me motive guère à développer plus. Ne perdez pas deux heures de votre vie sur ce film. 

Hanoko, le 26/11/2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici