Tour au-delà des nuages (La)

Tour au-delà des nuages (La)

Titre original: 
Kumo no Mukou, Yakusoku no Basho (Beyond the clouds)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Drame, science-fiction, romance
Éditeur original: 
CoMix Wave
Éditeur français: 
FOX PATHE EUROPA
Date de sortie originale: 
2004
Date de sortie en France: 
2009 (15 Avril)
Durée: 
1h30
Support: 
TV, cinéma, DVD
Prix: 
20€
Bonus: 
aucun

Avis

"Makoto Shinkai est certes moins prestigieux que Hayao Miyazaki par exemple, mais il est sans doute tout aussi tanlentueux. Car ce film n'est évidemment pas aussi féérique qu'un Miyazaki mais il est vraiment doté d'une réalisation superbe, fourmillant de détails. Remarquez combien les couleurs peuvent être belles et éclatantes, bien que les décors soient majoritairement urbains donc dépourvus de couleurs tape-à-l'oeil a priori. Ensuite, on peut dire que les décors sont très vivants et foisonnants de détails en mouvement, particulièrement les quelques vues de foules dans certaines scènes, les trains qui s'arrêtent en gare, ou encore les cieux. J'ai particulièrement aimé le travail sur les nuages, on les voit souvent se déplacer dans le ciel, poussés par le vent; une autre fois, on voit un orage au loin et on peut apercevoir les éclairs en tout petit. Voilà ce que me vient à l'esprit en premier, ce qui m'a le plus plu. Bien sûr, il y a davantage que l'on pourrait commenter. Mais inutile de s'étaler encore pour dire combien le film est beau. 

Je regrette de ne pas avoir été aussi émerveillée par son histoire. Pourtant, lorsqu'on lit le synopsis, on voit bien que l'histoire est fouillée et a été travaillée. Mais je trouve dommage qu'elle soit un peu trop laissée de côté au profit de l'amourette entre Hiroki et Sayuri. Le film est très lent, j'ai eu du mal à accrocher avec la longue analepse qui raconte le rapprochement de Sayuri avec Hiroki et Takuya lorsqu'ils étaient collégiens. Ensuite, trois ans plus tard, c'est toujours sur eux, que le film se focalise. C'est essentiellement cela que l'on retiendra. Le reste peut être considéré comme simple accompagnement pour donner de la profondeur au récit. La guerre survient dans le film mais ne fait pas plus d'effet que ça. Je ne souhaitais pas quelque chose d'aussi tragique que dans le Tombeau des lucioles (Le), toutefois un tout petit peu plus de sensibilisation aurait été bénéfique. Là, nos héros semblent vraiment sur leur petit nuage.
J'ai aussi été déçue par la fin, elle est très ouverte et laisse beaucoup d'interrogations mais plutôt que de laisser une sensation de mystère, elle nous frustre. 

Je ne vous en dis pas plus pour ne pas gâcher le film. Pour faire court, le film aurait pu être bien meilleur si son histoire avait été aussi réussie que son aspect graphique." 

Hanoko, le 29/01/08

Ce film est probablement inspiré de RahXephon - Tagen Hensoukyoku.

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici