Steamboy

Steamboy

Titre original: 
Steamboy
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Steampunk
Éditeur original: 
?
Éditeur français: 
Columbia Tristar
Date de sortie originale: 
2004
Date de sortie en France: 
22 Septembre 2004
Durée: 
126 minutes
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
20/30/50
Bonus: 
(edition collector) Documentaire, dessins de production

Avis

Je ne sais pas trop formuler mon avis, de façon à le rendre le plus proche possible de ce que je pense de ce film. 

En effet le problème vient du fait que selon moi ce film a plus de défauts que de qualité, ce qui est fort dommage parce que j'aurai tant voulu adorer cet animé par mon mangaka et réalisateur préféré : Katsuhiro Otomo qui m'a à tout jamais marqué du seaux d'Akira

Bien que son créateur se défend de connaitre, Steamboy s'inscrit dans un courant de la SF, le retro-moderne, généralement situé milieux 19ème en Angleterre, où l'humanité au lieu d'avoir découvert l'électricité, fait de la vapeur la première source d'énergie, on appelle ce genre le "Steampunk". 
Pourquoi je vous parle de ça ? Primo vous apprenez à coup sûr un truc, deusio ça va me permettre d'articuler mon propos sur les termes de Steam et de Punk, autrement dit de faire le lien entre Steamboy et Akira, pas en vous disant simplement que c'est par le même créateur et puis basta. 

En effet là où Akira mettait en scène dans un avenir proche des voyous (punk en anglais) motards pris entre la révolution et une force paranormale, Steamboy se passe dans un passé proche. En un sens c'est bien, parce que si on prend au hasard le cas de Miyazaki en gros il fait toujours le même film, avec toujours les mêmes thèmes etc. Un bon point pour Otomo donc qui réussi à changer.
Regardons donc un peu le point commun quand même avec Akira. En fait le seul véritable que j'ai trouvé entre les deux, ce sont les super combinaisons rouges et le super engin qui leur sert de moto. Et c'est un très bon point commun parce que c'est la classe.
Parlons maintenant de l'aspect steam, vapeur en anglais, étant la source d'énergie de ce monde, et bah on en a en veux tu en voilà, ça permet d'avoir des très jolies effets de fumée, mais surtout des superbes machineries, merveilleusement bien animées et filmées, et des machines plus impressionnantes les unes que les autres (sauf le soldat-vapeur que je trouve moche), tout au long du film, et c'est un des ressorts scénaristiques, au moment on le croit que l'on a tout vu, hop y'a un gros machin, pardon une grosse machine qui sort =) 

Profitons en pour parler de l'histoire que perso je ne trouve pas très intéressantes, j'ai eu du mal à m'y intéresser sans doute parce que c'est pas trop mon genre, disons une époque qui m'intéresse pas. J'irai pas jusqu'à dire que je trouve le film long, mais c'est juste que j'ai l'impression que c'est la réflexion sur la science qui a le plus d'importante dans le film, leur principale raison de se foutre sur la gueule c'est d'une façon ou d'une autre lier à la science, et les protagonistes se battent et débattent en même temps. Je caricature un peu, mais moi j'ai vécu ça comme des coupures dans la progression dynamique de l'histoire.
En effet il y a une importante part réservée à la réflexion sur le bien fondé de la science, avec d'un côté le grand-père qui défend que la science est faite pour améliorer le confort des hommes, de l'autre son fils qui est prêt à tout au nom du progrès, quitte à ce que les découvertes soient utilisés par des firmes dans le seul but d'engendrer du profit, la meilleur utilisation de ces découvertes étant bien sûr à but militaire car plus rentable.
En parler c'est très bien, y consacrer, je sais pas, trois plus ou moins longs passages dans le film, c'est relou, ça fait bouche-trou entre les scènes d'action. 

L'action parlons-en, avec un début à "moto" qui est bien (note perso, je ne fais pas du tout parti de ces gens qui aiment les motos, qui ont des posters et qui achètent les revues, je ne suis pas voiture non plus, le plus beau véhicules pour moi c'est l'homme, donc ne croyez pas que mon critère de qualité c'est la présence des motos dans un animé ^^), le reste ma foi... même la scène d'affrontement entre la Fondation Ohara et l'armée anglaise, c'est moyen. Donc niveau action c'est pas ça. Même quand il est sur l'engin que l'on voit sur l'affiche, c'est pas kiffant. 

Je ne sais pas si je vous ai parlé de tout, mais je viens de me rendre compte que j'ai oublié de vous parler de l'édition DVD : alors j'ai pas vérifié sur un écran de PC, mais sur ma TV, quand l'image était noire, c'était un peu plus clair au centre, et effectivement parfois au centre de l'image on voit une différence de couleur, quand le tout est foncé, au centre on a une bande plus claires. De même à un moment j'ai eu des espèces de palpitations rouges, perso je trouve ça inquiétant.  

Je l'ai vu deux fois en français, les voix ça va, même si il faut remarquer que Ray est doublé par une femme, ça m'a un peu géné, mais en vo c'est le même principe, et ça se justifie parce que le héros est jeune, qu'il n'a pas encore mué etc. On est tous passés par là =)  

Niveau intérêt des bonus j'en sais rien, on m'a prêté la version light donc y'a rien à part des bandes annonces. Je vous conseille de prendre quand même deux DVD qui n'est pas tellement plus chère (encore faut il que vous ayez toujours envie de voir ce film).  

En conclusion, on a l'impression que le meilleur du film se trouve dans la première demi-heure, avec des super mouvements de caméra (zoom arrière sur les machines, ou sur la sortie de la maison), avec la scène d'action la plus punchy : la course poursuite entre Ray sur son monocycle et les hommes de la Fondation Ohara sur leur automotive. Et c'est vraiment très triste à dire, parce qu'ils faut regarder la suite du film, qui n'est pas nulle comme je peux le sous-entendre mais qui est franchement décevante car elle se contente d'être moyenne. 
En fait je viens d'avoir l'illumination du critère, ze critère, c'est la réponse à la question : de quoi on se souviendra de ce film dans un an (scène, personnage, véhicule etc.) ? Ma réponse est simple : rien.

D'Otomo, je suis déçu par son côté steam, et je ne serai trop vous recommander son côté punk. 

Docteur Spider, vu deux fois, 21/05/05

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici