Souvenirs de Marnie

Souvenirs de Marnie

Titre original: 
Omoide no Marnie (思い出のマーニー)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Tranche de vie, drame
Éditeur original: 
Walt Disney Japan
Éditeur français: 
Buena Vista Home Entertainment
Date de sortie originale: 
2014 (le 19 juillet)
Date de sortie en France: 
2015 (le 14 janvier)
Durée: 
1h43
Support: 
Cinéma, TV, DVD, blu-ray
Prix: 
19,99 euros
Bonus: 
2 bandes-annonces et 5 spots TV, Storyboard intégral animé

Avis

Chaque personne ne s'épanouit pas dans le même environnement. Une jeune fille a bien du mal à s'intégrer dans la grande ville où elle habite parmi ses autres camarades. Un changement d'environnement va bouleverser sa vie comme elle ne l'aurait pas imaginé. 

Ce film démarrait comme Omoide Poroporo - Souvenirs goutte à goutte, avec une héroïne qui partait le temps de vacances se ressourcer à la campagne et aussi effectuer une introspection. La tâche ne sera pas facile pour Anna, encore très jeune, manquant cruellement d'assurance et qui se cherche. Le film le montre d'ailleurs, même arrivée chez les Oiwa, elle peine à créer des liens et montre une certaine agressivité défensive. Cependant, une rencontre inattendue avec une fille qui semble venue d'un autre monde ouvrira à Anna les portes d'un autre univers.
(Mon avis va légèrement spoiler le film) On comprend tout de suite que Marnie n'est pas réelle et qu'elle a forcément un lien avec Anna. Mais tout en découvrant morceau par morceau l'histoire, le film propose plusieurs pistes sur la nature de cette vision répétée, qui nous poussent à nous questionner sur le pourquoi du comment. Les personnages sont assez attachants, même pour ceux qui ont moins de présence à l'écran. On suit avec un certain intérêt le déroulement des choses, nous demandant qui aura finalement quel rôle ou implication.
Souvenirs de Marnie véhicule aussi un message d'optimisme, poussant à voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide. Il nous apprend à voir ce qu'il y a de bon dans notre vie et tendre dans cette direction. Mais il apprend aussi, que cela ne se fait pas seul.
D'ailleurs, le film semble aussi délivrer un message de sympathie envers le lesbianisme. Même si la fin du révèle que ce n'est pas possible, la manière dont Anna et Marnie expriment leur affection mutuelle l'une pour l'autre reste particulièrement prononcée. On se demande ce qu'il serait advenu dans un autre contexte. 

Servi avec une belle réalisation, ce film a de quoi toucher par son histoire pas aussi prévisible que prévu. Il donne aussi envie de découvrir un aspect méconnu de ce pays: comment vivaient les personne d'origine étrangère autrefois au Japon. 

Hanoko, le 02/03/2018

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici