Roi des singes contre le Palais Céleste (Le)

Roi des singes contre le Palais Céleste (Le)

Titre original: 
Da nao tian gong / Uproar in heaven
Pays d'origine: 
Chine
Genre: 
Aventure
Éditeur original: 
Films sans frontière
Éditeur français: 
61,64, et 65 pour la version complète
Date de sortie originale: 
1981 - 2008 (DVD)
Date de sortie en France: 
Cinéma, DVD, TV
Durée: 
105 minutes
Prix: 
16€

Avis

"Les images sont très colorées, l'animation très fluide. C'est très inspiré par le théatre chinois, dans les mouvements qui sont faits et surtout par la musique (il faut aimer vouloir écouter une heure et demi de symballes, c'est pas franchement génial). J'adore les effets de ralenti quand le film se déroule sous l'eau. 

Le combat final de la 1ère partie, avec les ennemis qui se transforment en boules d'énergie a du en inspirer certains.... 

 

 

Je ne sais pas si c'est à cause de la musique ou de la dynamique de l'histoire, mais ça reste très enfantin et limite ennuyeux pour un adulte (mais c'est peut être dû au fait que j'ai vu ça en chinois, ce qui n'a peut être pas captivé mon attention).  

 

 

 

Même si finalement le film n'a pas trop veilli, il manque d'intérêt. C'est une adaptation fidèle de la légende du roi des singes. Cependant la fin est totalement différente. Ce qui n'a pas été sans conséquence politique, puisque Sun Wukong sortant finalement vainqueur de son combat contre le Palais Céleste (Bouddha n'intervient pas), on a put se demander si ce n'était pas là une attaque faite au pouvoir en place à cette époque, à savoir ce cher Mao. Les gardes rouges ont crû reconnaître dans l'empereur de jade le Grand Timonier. Bon, je n'ai pas encore trouver des infos précises sur ce dernier point, je vous tiendrais au courant. 

 

 

Un classique qui ne manque pas de charme, dans un style vif mais un peu désuet." 

Docteur Spider, 07/07/07 (mais vu en juin)

Voir aussi Princesse à l'éventail de fer (La) la première adaptation animée de cette légende.  

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici