Miraï, ma petite sœur

Miraï, ma petite sœur

Titre original: 
Mirai no Mirai (未来のミライ)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Tranche de vie, humour, drame, fantastique
Éditeur original: 
VAP
Éditeur français: 
@Anime
Date de sortie originale: 
16 mai 2018
Date de sortie en France: 
26 décembre 2018
Durée: 
1h38
Support: 
Cinéma, TV, DVD, blu-ray
Prix: 
19,99€ (DVD), 27,99€ (blu-ray)

Avis

Quand on vit tranquille avec sa famille, dur dur d’accepter l’arrivée d’un nouvel petit être braillard, peu interactif et qui surtout nous rend laissés pour compte!

 

Miraï, ma petite sœur raconte l’histoire d’un garçon qui n’arrive pas à accepter l’entrée dans son quotidien de sa petite sœur qui vient de naître. Il ne comprend pas pourquoi tout le monde ne s’occupe que d’elle et s’en sent inéluctablement lésé. Kun va alors chercher à lui nuire, dans ses proportions de jeune enfant.
Ce n’est jamais évident de réussir à passionner son public quand on raconte une histoire si commune, la vie d’une petite famille tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Mais le film s’en sort honorablement. Déjà parce que les personnages sont tous très naturels, authentiques. Chaleureux mais pas mielleux, que ce soit Kun ou ses parents, ils ont chacun leur moment de tendresse ou de stresse, dus aux aléas du quotidien. Kun pourrait paraître capricieux pour un regard extérieur, mais son point de vue d’enfant unique auparavant permet de comprendre ses comportements, voire emportements. Les dialogues demeurent simples mais conviennent parfaitement, en particulier les répliques de Kun, très crédibles pour un enfant, chose qu’il n’est pas facile du tout de restituer. Trouver l’équilibre entre des répliques enfantines sans tomber dans du mauvais puéril reste toujours assez difficile.
Mamoru Hosoda a tout de même inclus des éléments fantaisistes à travers les voyages spatio-temporels qu’effectue Kun. Un procédé peut-être un peu facile pour donner du peps à un film, mais en l’occurrence, il trouve sa justification. En effet, les rencontres que fait Kun sont celles qui lui permettent d’évoluer et de mieux saisir son entourage. On se demande d’ailleurs comment les parents s’en seraient sortis sans ça, car ils parlent assez peu à leur fils. Ça aurait pu tourner à un épisode de Super Nani XD. Ces voyages offrent aussi une façon plus originales que de simples flash-back pour découvrir la vie des membres de la famille proche de Kun. Une quasi-absente toutefois, la grand-mère de Kun.
Un autre point positif: une vision de la famille qui posera peut-être une petite pierre pour faire évoluer les mentalités japonaises: le fait que la mère poursuive sa carrière professionnelle et que le père accepte de l’épauler au quotidien, alors que la plupart des familles classiques au Japon implique que la femme soit au foyer pour s’occuper seule des enfants. On reste dans le modèle d’une bonne petite famille classique et proprette, bien comme il faut socialement, mais ce petit plus demeure appréciable. D’ailleurs je regrette que l’on ne voie pas plus les personnages dans un autre environnement que la maison, on les voit assez peu dehors.

Une fois de plus, Mamoru Hosoda signe un très beau film, même pour un environnement banal. Encore une fois, comme l’histoire se passe presque à huis clos, je regrette le manque de variété des décors. Les passages à travers le temps comblent ce manque en nous faisant voyager ailleurs, mais ne compensent pas complètement. Une petite chose m’a agacée: le fait que le même plan panoramique de la ville soit répétée à l’identique plusieurs fois dans le film. Quelques réfractaires pourront trouver à redire sur la 3D, mais je la trouve bien gérée.

 

Un film sympathique, touchant et amusant, pas époustouflant mais à voir une fois. Le sujet est très bien traité.

 

Hanoko, le 01/01/2019

Wallpapers

wallpaper/fond d'écran Miraï, ma petite sœur (Films d’animation)wallpaper/fond d'écran Miraï, ma petite sœur (Films d’animation)wallpaper/fond d'écran Miraï, ma petite sœur (Films d’animation)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici