Univers des Final Fantasy

Kingsglaive Final Fantasy XV

Kingsglaive Final Fantasy XV

Titre original: 
Kingsglaive Final Fantasy XV
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
action, fantastique
Éditeur original: 
Sony Pictures
Date de sortie originale: 
9 juillet 2016
Date de sortie en France: 
2016
Durée: 
1h50
Support: 
Dématériel, bluray
Prix: 
14€€ en dématérialisé

Avis

Ah Final Fantasy XV… Quelle aventure ! Après avoir été annoncé sous le nom de Final Fantasy Versus XIII sur Ps3 en 2006 pour finalement disparaitre progressivement des radars avant de réapparaitre 7 ans plus tard sous le sobriquet de Final Fantasy XV. En sus de ce changement de nom, différentes choses ont été annoncés parmi lesquelles un jeu android nommé Justice Monsters Five, une courte série animée Brotherhood: Final Fantasy XV mais aussi, et c'est ce qui nous intéresse aujourd'hui, un film d'animation Kingsglaive Final Fantasy XV. L'histoire de Final Fantasy XV et de Kingsglaive se déroule en parallèle. Le royaume de Lucis résiste tant bien que mal à l'envahisseur depuis quelques années, le royaume de Niflheim. Ce dernier finit par proposer un traité de paix dont l'une des conditions est que le prince Noctis du royaume de Lucis épouse la princesse LunaFreya du royaume de Tenebrae, royaume sous le joug de Niflheim. Le roi Régis envoie donc son fils épouser la princesse. Le jeu Final Fantasy XV suivra Noctis parti épouser LunaFreya, tandis que Kingsglaive se focalise sur le roi Régis et ses fidèles Kingsglaive au moment de la signature du traité de paix. Précisons que le film a été fait de manière à ce qu'on puisse regarder le film indépendamment du jeu vidéo et inversement même s'il est toujours appréciable de faire les deux. Ceci étant précisé, passons à la suite. 

 

Kingsglaive s'ouvre sur une bataille opposant une armée de monstres contre les Kingsglaives, des combattants provenant de divers royaumes tombés sous le joug de Niflheim puis recueillis par le royaume de Lucis. Ces combattants ont en plus la faculté d'être capable d'utiliser la magie du roi Régis. C'est suite à cette bataille que le traité de paix est proposé au roi Régis. L'histoire est assez intéressante à suivre et est relativement bien rythmé. Il se passe diverses choses très régulièrement ce qui permet de renouveler l'intérêt et de ne pas avoir le temps de s'ennuyer. Tout ceci s'articule autour du traité de paix et de ce qui va advenir de Lucis. Je vais éviter de vous spolier mais je n'ai pas été déçu à ce niveau-là. De plus, je pense que l'on n'est pas obligé d'être fan de la saga Final Fantasy pour apprécier cette histoire, seulement apprécier les films de Science-Fiction, d'action et d'animation. De plus, les thématiques abordées sont fortes et d'actualités. Il y a notamment le rejet des immigrés, la perte de ses racines et le sentiment d'appartenance. Bref, c'est cool. 

 

Le point qui frappe dès les premières secondes de visionnage est la qualité graphique de Kingsglaive. Square Enix a toujours été à la pointe de la technologie concernant leur scène cinématique. Ce fut aussi le cas avec leur deux précédent films d'animation Final Fantasy - Les créatures de l'esprit et Final Fantasy : Advent Children. Et c'est aussi le cas ici. C'est magnifique du début à la fin. C'est fluide, ça vole de partout, c'est très impressionnant. D'ailleurs c'est peut-être son seul petit défaut. Du fait que ça vole partout, j'ai trouvé que parfois il était difficile de suivre l'action. Cela dit, je suis malade quand ça bouge dans tous les sens alors bon. Kingsglaive est une vraie claque visuelle. 

Musicalement, ce projet a été confié à Yoko Shimomura (Kingdom Hearts, Kingdom Hearts 2 et Xenoblade Chronicles) pour le thème principal et surement pas que puisque l'on entend plusieurs musiques durant le film que l'on a déjà entendu depuis l'annonce du projet Final Fantasy Versus XIII (ah, Somnus...), et à John Graham (The American Standards, Bitch Slap et Dragon Fire entre autres). Il n'y a pas grand-chose à dire, on sent bien la patte de Yoko Shimomura ce que je trouve positif. 

Plus haut, je disais que nous pouvions regarder Kingsglaive sans jouer au futur Final Fantasy XV. Je le pense. Le cas est très différent de Final Fantasy : Advent Children qui lui avait été réalisé après le jeu, presque pour faire plaisir aux fans. En revanche, je pense que c'est un vrai plus d'avoir vu le film avant de jouer au jeu. Il se passe différentes choses assez fortes dans Kingsglaive et d'avoir ses éléments en tête en au jeu devrait amplifier certaines choses. Enfin, on verra quand le jeu sera sortie fin novembre. 

 

Au final, Kingsglaive est un film d'animation très réussi, tant par ses graphismes à couper le souffle, que par sa bande son très sympa et son histoire intéressante. Si vous aimez les films d'animation avec de l'action et de la fantaisie, n'hésitez pas, vous ne devriez pas être déçu ! 

Par Seraphim, vu le 01/09/16

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici