Kaze no Matasaburou

Kaze no Matasaburou

Titre original: 
Kaze no Matasaburou (風の又三郎)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Tranche de vie, fantastique
Date de sortie originale: 
3 mars 2016
Date de sortie en France: 
pas de licence
Durée: 
22 minutes
Support: 
cinéma

Avis

Comme vous avez pu le voir, ce film d'animation est adapté d'un conte pour enfants, qui date de 1936. Ce dernier a été adapté sur de multiples supports à travers les décennies et plus récemment, un réalisateur décide de s'y intéresser dans le cadre d'Anime Tamago (appartenant au projet Young Animator Training).  

On découvre une drôle d'école où les élèves sont majoritairement des animaux qui parlent avec quelques humains. Dans ce contexte, une fille arrive pour quelques jours et se sent un peu égarée parmi ces inconnus. Dans une prairie, elle se fait emporter par une bourrasque de vent et percute un curieux personnage. Ce dernier lui demande pardon et s'envole. Puis le nouveau quotidien reprend pour Takada avec ses nouveaux amis.
Pour tout vous avouer, j'ai trouvé ce film soporifique au possible. Il ne se passe presque rien, on n'a pas vraiment d'intrigue, le scenario suit son cours sans trop de vrai fil conducteur. Les personnages sont tous plus amorphes les uns que les autres avec leur voix morne. En particulier les animaux, assez ramollos. On ne va donc pas spécialement s'attacher aux personnages. Les musiques sont douces, toute mignonnes et discrètes, ce qui n'aide bien sûr pas à se réveiller. La réalisation reste aussi dans la sobriété. J'aime biens on côté pictural, avec la manière de faire les décors et le côté ébauche dans l'animation des personnages. On voit bien l'influence du conte pour enfants. Mais je ne peux pas dire que j'ai pris grand plaisir à regarder ce film.
Le fait qu'il y ait très peu d'interaction entre les enfants et ce dieu (?) du vent ajoute une petite touche intéressante: l'on peut rêver que des choses magiques peuvent se trouver autour de nous, sans qu'on les voie forcément. Elles coexistent tranquillement, croiseront peut-être notre route un jour en suivant la leur. Ça apporte un peu de rêverie sans en faire des tartines. Mais c'est bien là tout ce que j'ai trouvé de sympa au film. 

Je ne dois probablement pas être réceptive à ce genre d'oeuvres, mais c'était ennuyeux à regarder. 

Hanoko, le 09/09/2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici