Hottarake no Shima - Haruka to Maho no Kagami

Hottarake no Shima - Haruka to Maho no Kagami

Titre original: 
Hottarake no Shima - Haruka to Maho no Kagami
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Aventure, amitié, action, fantastique
Éditeur original: 
Toho
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
pas de licence
Durée: 
99 minutes
Support: 
Cinéma, DVD

Avis

"Voici venir un petit film d'animation mêlant 3D et dessin. Il s'agit d'Oblivion Island, présenté en 2009 au Future Film Festival d'Italie et au Anime Days OTAKA Film Festival de Lithuanie. Présentation d'une agréable surprise. 

L'histoire se destine principalement aux enfants. On suit les aventures d'Haruka, une jeune fille de 16 ans à la recherche des objets que sa mère lui avait offerte et qu'elle a oublié. Elle fait une offrande à l'autel d'Inari, le renard voleur d'objets oubliés. Mais Haruka tombe alors sur Teo, un des fameux renards. Elle le suit et arrive sur Oblivion Island, l'île des renards et des Oubliés. L'humaine n'est pas la bienvenue mais Haruka décide de tout faire pour remettre la main sur le miroir qu'elle a tristement oublié avec les années. Je ne vous raconte pas la suite, mais l'histoire prend progressivement du volume pour arriver à quelque chose d'assez abracadabrantesque. L'ensemble est très dynamique, avec de multiples rebondissements et tout ce qui fait un bon film d'aventure pour enfants : de l'amitié, de la tristesse, de l'héroïsme et du courage.  

Comme je le disais plus haut, nous avons droit à des décors dessinés de manière classique où sont insérés des mobiles en 3D. Les personnages sont très bien animés et l'ensemble est parfaitement intégré dans la statique trame de fond. Après, cela reste assez lisse, ne vous attendez pas à quelque chose qui vous pèterait les rétines de technique. Très coloré, le film a un côté psychédélique me rappelant un peu les rêves de Paprika. C'est quelque peu déstabilisant, mais les enfants aimeront cet univers onirique.   

Que dire d'autre ? La bande-son vogue souvent sur des thèmes champêtres, avec pas mal de flûtes de pan, etc. C'est agréable et colle bien aux images, notamment lorsqu'il s'agit de nous tirer quelques larmes. Le film est suffisamment captivant et bien rodé pour faire pleurer les plus sensibles d'entre nous (comme moi).  

Après, cela risque hélas de mécontenter les plus exigeants, comme par exemple les adultes adeptes des films d'animations à la Miyazaki.  

Quelques notes d'humour enfantin, attendrissant mais le but du film n'est pas de nous faire rire. 

Décidément, juste pour les enfants." 

DDG, le 26/03/11

En 3D aussi, Hanare Toride no Yonna - Yonna in the Solitary Fortress

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici