Happy ComeCome

Happy ComeCome

Titre original: 
Happy ComeCome (ハッピーカムカム)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Tranche de vie, science-fiction
Date de sortie originale: 
2016 (le 22 mars)
Date de sortie en France: 
pas de licence
Durée: 
25 minutes
Support: 
cinéma, TV

Avis

Tout otaku qui se respecte fantasme à l'idée d'avoir une belle et adorable soubrette vivant avec lui. Hiroshi tire le gros lot avec un robot domestique maman. Avec ses rondeurs, son air bonnard, sa robe sac à patates, Yoshiko n'est vraiment pas ce que Hiroshi aurait été espéré. Mais il va découvrir une richesse bien plus grande… 

J'ai regardé ce film en version originale sans sous-titres, ne l'ayant pas trouvé fansubbé. Avec le vocabulaire réduit que j'ai pu retenir des nombreux animes que j'ai vus, ainsi que ce qui est montré à l'écran, on suit néanmoins assez bien ce qu'il se passe.
C'est un film mignon et optimiste, mais ennuyeux. Le scenario paraît plutôt original au départ, mais il manque cruellement de saugrenu pour être drôle, et surtout, il est cousu de fil blanc. Rien n'arrive à nous surprendre, même s'il est sans prétention, on aurait été plus de choses imprévisibles. Certes, il m'a manqué une bonne partie des dialogues, mais je n'ai l'impression d'avoir loupé grand-chose. Les personnages ne sont pas vraiment attachants non plus, donc on regarde sans s'intéresser. Le drame que l'on voit partiellement laisse tout aussi indifférent. Bien sûr il y a une belle morale: il ne faut pas s'enfermer dans ses fantasmes et savoir apprécier certaines choses à leur juste valeur. Le film ne s'en trouve pas plu marquant pour autant.
La réalisation est toute sommaire. Le niveau est bon, mais rien de remarquable. C'est un style qui ne fait effectivement pas dans le fan service, c'est appréciable à une ère où quasi l'intégralité des animes sexualise ses personnages. C'est tout rond, tout coloré, tout joyeux. Cependant, il n'y a pas de charme particulier, on ne prend pas de plaisir à regarder. 

Happy ComeCome demeure trop basique sur tous les aspects. Je m'en retourne regarder le barjo Kamen no Maid Guy

Hanoko, le 25/08/2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici