Genocidal Organ

Genocidal Organ

Titre original: 
Gyakusatsu Kikan (虐殺器官) - Genocidal Organ
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Science-fiction, action, drame
Éditeur original: 
Aniplex
Éditeur français: 
@Anime
Date de sortie originale: 
3 mars 2017
Date de sortie en France: 
31 octobre 2018
Durée: 
1h55
Support: 
Cinéma, DVD, blu-ray
Prix: 
34,95€
Bonus: 
livret de 16 pages, 2 cartes, Bandes-annonces (édition blu-ray/DVD limitée)

Opening/Ending

Ending: "Reloaded" par EGOIST

Avis

Quand on voit un film est un tel titre, on se dit que ça va envoyer du lourd. Le début attaque fort avec l’attentat de Sarajevo et enchaîne sur des scènes de guerre.

 

Genocidal Organ propose une combinaison d’intrigues politiques, d’action et de drame qui est intéressante à regarder, mais qui manque d’un petit quelque chose pour vraiment nous percuter. Le film aborde beaucoup de thématiques graves et sujettes à controverses, comme la surveillance de masse, la manipulation géopolitique, la perte d’humanité des soldats envoyés au combat, etc. Cependant, toutes ces thématiques restent pour la plupart évoquées sans bénéficier d’un développement approfondi. On nous parle beaucoup du fameux Organe Génocidaire, mais seulement par des récits, des propos des personnages, sans que l’on en ait réellement une démonstration qui nous pétrifierait sur place. Cela vient sûrement du fait que nous suivons l’enquête d’un soldat, souvent en solitaire, sans qu’il soit lui-même impliqué dans l’un de ces génocides. Mais du coup, il en résulte un absence de montée de la tension, ça reste assez linéaire.

Le film aborde aussi beaucoup d’éléments de la vie personnelle des personnages, qui empiètent parfois un peu trop à mon goût sur l’intrigue. Globalement, malgré des scènes d’action très crues, le cœur de l’histoire se résumé à beaucoup de parlotte et assez peu de choses qui se dérouleront concrètement dans le film. Et au final, je dois admettre que j’ai eu du mal à prendre au sérieux notre antagoniste. Même si ces propos se tiennent, la révélation sur la raison de ses actes me paraît pas si crédible que ça. Le héros pour sa part est assez lisse, mais au vu de sa situation, cela peut se justifier.

Visuellement le film est soigné. Par forcément le plus époustouflant que j’ai pu voir, mais c’est aussi sa sobriété et son réalisme qui font sa force. Les concepts arts laissaient toutefois présager d’un style plus fantasque, plus SF. D’ailleurs j’ai été surprise de voir que ces illustrations étaient dessinés par redjuice. Je me suis dite « tiens, ça lui arrive de dessiner autre chose que des minettes celui-là ? » 

 

Un bon film, qui traite de sujets peu souvent vus en animation japonaise. Cependant, le fait qu’il se focalise surtout sur quelques individus et qu’il n’ose pas aller au cœur de son idée amoindrit son impact, dommage.

 

Hanoko, le 18/12/2018

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici