Univers des Dragon Ball

Dragon Ball Z: la Résurrection de F

Dragon Ball Z: la Résurrection de F

Titre original: 
Dragon Ball Z: Fukkatsu no F (ドラゴンボールZ 復活の「F」
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Action, science-fiction, humour
Éditeur original: 
Toei Company
Éditeur français: 
Kazé
Date de sortie originale: 
2015 (30 mar en avant-première, 18 avril sortie nationale)
Date de sortie en France: 
2015 (29 juin, avant-première au cinéma, 11 septembre sortie nationale)
Durée: 
1h34
Support: 
Cinéma, DVD, Blu-ray
Prix: 
19,99 € en DVD, 24,99€€ en Blu-ray 3D/2D
Bonus: 
Les coulisses du doublage partie 2, rencontre avec les voix françaises (17 mn), 3 cartes personnages exclusives

Opening/Ending

Ending: "'Z' no Chikai" (『Z』の誓い) par Momoiro Clover Z

Je ne sois pas contre une voix féminine pour Dragon Ball, mais franchement, un girls band avec des voix si gamines, ça brise toute la virilité de Dragon Ball.

Avis

On prend les même et on recommence! Dragon Ball Z – la Résurrection de F se passe directement après Dragon Ball Z: Battle of Gods. Pas besoin donc de développer sur le fait que ce film spoil la série pour tout l'arc de Freezer ainsi que le film cité précédemment.
Si Battle of Gods, assez différent de la saga Dragon Ball, apportait un bon renouveau, la Résurrection de F en revanche me semble fort peu inspiré. Recycler Freezer, l'un des antagonistes les plus emblématiques n'apporte pas grand-chose et on est très loin de la tension qui régnait dans la série originale lors de cet affrontement. Certains appelleront ça un retour aux sources pour ce film, moi j'appelle ça réchauffé commercial. Les quelques nouveaux personnages ne sont que des sous-fifres sans intérêt, les combats servent juste de fan service pour mettre en scène à tour de rôle les personnages principaux se battant contre Freezer et son armée. Le film rend un peu ses lettres de noblesse à Vegeta, bien que ses interventions restent trop courtes. Et je suis assez déçue qu'on n'ait même pas vu C-18 à l'oeuvre.
Après, on ne peut pas dire que ce film soit mauvais. Le scenario, bien que simpliste et peu passionnant, se tient et s'inscrit bien dans la continuité de l'histoire globale. Les combats sont très soignés, dynamiques, les amateurs d'action y trouveront leur compte. D'autant qu'il s'agit d'un film, la qualité graphique est supérieure à celle d'une série et la durée limitée force à rythmer les combats pour ne pas perdre de temps. Détail amusant d'ailleurs: pour moi les vrais héros de l'affaire demeurent Bulma et Jaco!
On aura aussi quelques Guest Stars sympathiques dans le film qui ajoutent un plus. Et à titre plus personnel, j'ai cru entendre du Maximum the Hormone au moment du retour de Freezer, un groupe japonais de hard rock vachement drôle. Donc une bonne petite surprise.
Par rapport à la série Dragon Ball Super qui reprend également l'histoire de ce film, je vous conseille de rester à ce que montre le film par rapport à la série. Elle pouvait apporter quelques sympathiques éléments supplémentaires par rapport à Battle of Gods, mais ici, regardez ce film à la place des épisodes de la série. 

Dragon Ball Z – la Résurrection de F passe bien le temps mais vous ne ratez pas grand-chose si vous ne l'avez pas vu. 

Hanoko, film vu le 08/05/2016

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Dragon Ball Z: la Résurrection de F / Dragon Ball Z: Fukkatsu no F (ドラゴンボールZ 復活の「F」 (Films d’animation)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici