Dangobei et les 40 voleurs

Dangobei et les 40 voleurs

Titre original: 
Dangobei Torimonochou: Hirake - Goma no Maki (団子兵衛捕物帖 開け―ごまの巻)
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
humour, action
Éditeur original: 
Kinokunya Shoten (DVD)
Éditeur français: 
MCJP
Date de sortie originale: 
1952
Date de sortie en France: 
novembre 2002 (festival "Aux sources de l'animation japonaise : des années 20 aux années 50")
Durée: 
10 minutes
Support: 
Cinéma, DVD
Prix: 
5000 yens sur amazon (DVD anthologie de films de Noburo Ofuji アニメーションの先駆者 大藤信郎 孤高の天才)

Avis

Alors que j'ai regardé pas mal de films d'animation japonais des années 20 et 30, petit saut temporel pour les années 50.

 

On voit que le style graphique a beaucoup évolué. L'influence notamment de Disney et de Betty Boop se fait très ressentir dans le character design et en particulier les yeux des personnages. Je dois avouer que je préférais un peu les films plus anciens, qui étaient certes moins dynamiques, mais qui avaient un petit charme à eux, quand ils n'étaient pas encore trop influencés par les productions états-uniennes. Ce qui m’a un peu gênée aussi, bien que ce ne soit qu’un détail, est que les personnages parlent mais les mouvements de bouche ne suivent pas. L’ancienneté n’est pas toujours une excuse.

Côté histoire, après avoir visité de nombreux compte japonais, Noburo Ofuji remet à sa sauce la célèbre histoire d'Ali Baba et les quarante voleurs (qui contrairement aux idées reçues, ne fait pas partie initialement des contes des Mille et une Nuits). Ayant vu le film sans sous-titres, certains éléments d'histoire m'ont manqué puisque nous sommes maintenant pleinement dans des courts-métrage d'animation parlants. Cependant on peut suivre aisément ce qu'il se passe. C'est très enfantin, mais plutôt rigolo à regarder. Le réalisateur propose une amusante réinterprétation de l’histoire.

 

Un film intéressant de voir pour découvrir l’évolution de l’animation japonaise et il se laisse regarder pour lui-même.

 

Hanoko, le 11/12/2018

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici